mercredi , 22 mai 2019
Accueil / Actualités / “Bullying” en milieu scolaire – Rashid Baganee: «Les conséquences peuvent être dramatiques»
Rashid Baganee

“Bullying” en milieu scolaire – Rashid Baganee: «Les conséquences peuvent être dramatiques»

Ving-trois collégiens et neuf écoliers ont été officiellement victimes de brimades dans les institutions scolaires depuis le début de l’année. Rashid Baganee, recteur du collège Islamic de Vallée-des-Prêtres et pédagogue de carrière, s’inquiète et appelle à la vigilance.

Pour le recteur, les cas de brimades (bullying) dans les écoles et collèges ne datent pas d’hier. «Ce n’est pas un phénomène récent mais de plus en plus les cas de bullying dépassent les bornes et deviennent intolérables», dit-il.

Le recteur du collège Islamic définit le « bullying » comme un type de comportement antisocial. « Auparavant, les cas de bullying dans les collèges étaient de nature passive. Mais de nos jours, le bullying a pris des proportions démesurées. Des cas de violence et de brutalité sont régulièrement rapportés. Il faut savoir aussi que les cas de brimades en milieu scolaire concernent des adolescents  de 12 à 15 ans », laisse-t-il entendre.

D’ailleurs, souligne-t-il, ce phénomène qui existe tant à l’école primaire qu’au collège touche principalement des jeunes qui sont eux-mêmes victimes de violence à la maison et dans leur environnement. Dans leurs régions, ils font partie des gangs et exportent ce comportement à l’école.

Rashid Baganee soutient que ceux qui harcèlent leurs victimes  à l’école reproduisent le comportement de leurs parents  à la maison. Ils attaquent les plus faibles de la classe et les obligent à être sous leurs ordres sous peine d’être agressés s’ils refusent. « Si zenfant la pas amène l’argent où dipain li gagne batté si li pas donné », nous dit notre interlocuteur.

Graves conséquences

Le « bullying » a un effet psychologique sur la victime. Elle se sent faible surtout si elle a peur de dénoncer ses agresseurs. Le « bullying » peut amener un enfant à abandonner ses études et dans des cas extrêmes de «bullying » les victimes peuvent commettre le pire et ce sera trop tard. « Décrochage scolaire, anxiété, tentatives de suicide… les conséquences peuvent être dramatiques. Au Japon, un adolescent de 13 ans victime de bullying s’est donné la mort en se jetant du haut de son appartement », ajoute le recteur.

Rashid Baganee invite les parents à surveiller de près le comportement de leurs progénitures. « Il faut poser des questions et avoir un dialogue ouvert avec vos enfants. Les parents doivent être présents lors des réunions scolaires et poser des questions », souligne-t-il.

Il demande aux témoins de dénoncer les agresseurs sinon ils se rendront coupables de complicité.

Rashid Baganee sur un ton humoristique dit que les parlementaires ne sont pas des «Role Models» surtout par leur comportement répréhensible au parlement comme chacun peut voir en direct à la télévision. « Chaque semaine ena case bullying entre parlementaires », lance-t-il.

Pour conclure, Rashid Baganee se prononce en faveur d’une campagne de sensibilisation en milieu scolaire et un durcissement de la loi contre les agresseurs.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

hôpital Dr A. G. Jeetoo

Formation À l’hôpital Dr A. G. Jeetoo : 1500 patients se présentent chaque jour aux urgences

Le ministère de la Santé et de la Qualité de la vie, en collaboration avec  …