jeudi , 19 septembre 2019
Accueil / Actualités / Budget 2019-2020 : l’autre budget
budget

Budget 2019-2020 : l’autre budget

1. Hausse de la pension de vieillesse

À mon papa ou ma maman, qui a plus de 60 ans, le gouvernement accordera Rs 6 710 mensuellement.  La question n’est pas de savoir s’ils  le méritent. Définitivement, c’est leur dû.  Ce qu’il faut savoir, c’est ce que moi, leur enfant,  je leur donne. Qu’est-ce que je fais pour l’un, ou les deux, si Dieu m’a fait le cadeau de les avoir auprès de moi ? Il ne s’agit pas de leur donner des milliers de roupies, mais d’avoir une part pour eux dans mon budget de temps, d’attention, d’écoute, d’amour, d’obéissance, de respect, de reconnaissance mais aussi de prières.  Que Dieu leur fasse miséricorde comme ils m’ont élevé lorsque j’étais enfant. Je leur dois beaucoup plus que les  Rs 6 710  par mois que les autorités  leur rendent de manière très juste !

2. Baisse sur le gaz ménager et les carburants

Sans le gaz et les carburants, mais aussi sans l’électricité et l’eau, notre vie devient quasiment impossible. Mais il y a quelque chose d’autre encore plus essentiel à notre existence : l’air que nous respirons.  Or Dieu nous l’accorde sans limite, continuellement, gratuitement. De notre premier à notre dernier souffle.  Imaginons si nous avions à payer pour les 30 litres d’air en moyenne que nous inspirons chaque minute! Remercions Dieu pour tout cela, mais aussi pour tout ce qu’Il nous a donné, de notre corps en bonne santé à la terre qui nous nourrit, du ciel qui nous couvre au soleil qui nous illumine. La moindre des choses serait de ne pas détruire la nature, d’en abuser. La pire des choses c’est d’adorer un autre comme Créateur.

3. Université et éducation gratuites

L’éducation universitaire est gratuite, mais  dès la maternelle il y a des moyens pour avoir une scolarité sans rien dépenser. Les livres, le transport et dans certains cas même les repas sont pourvus.  Mais savons-nous que l’accès au Coran est aussi gratuit ? Il ne faut pas payer pour le  lire, pour le comprendre, pour  l’accepter et pour le vivre. Le Messager de Dieu, paix soit sur lui, n’attendait aucun salaire, récompense ou richesse des hommes en retour. Son exemple, le meilleur qui soit, est à leur disposition gratuitement… sans restriction budgétaire. Qu’en faisons-nous ? Quel budget attendons-nous ?

4. Internet gratuit aux familles démunies

Que nous soyons démunis ou non, abonnés ou non, quel que soit le moment ou l’endroit où nous nous trouvons, nous pouvons intensément nous connecter à Dieu. Il n’y a pas de mot de passe, d’intermédiaire, de crédit à ne pas dépasser. Et c’est gratuit.  Le débit peut être  élevé si nous avons le cœur soumis, en paix. Et pas de hacking ou de piratage car Dieu sait ce qui est en nous. Mieux, Il répond à l’appel de celui qui L’appelle quand il L’appelle. Il est L’Infiniment Proche. Le réseau est ouvert à ceux qui se tournent vers Lui pour se repentir, comme à ceux qui Lui sont reconnaissants. Connectons-nous sans besoin d’un Budget!

5. Construction de logements sociaux

À ceux au bas de l’échelle sociale, le gouvernement offre des logements sociaux, sinon des facilités pour avoir un toit pour leur famille. Or, nous sommes dans un pays où nous ne pouvons plus compter le nombre de bâtiments. Il y a tant de maisons inoccupées, de personnes qui possèdent plusieurs toits, d’appartements qui sont vides, de bâtiments commerciaux, industriels, voire même publics qui ne servent à rien.  Et on continue d’en construire, d’une superficie et d’un investissement qui dépassent  les besoins de ceux qui sont vraiment dans la misère. N’aurons-nous pas des comptes à rendre un jour ? Il y a un boom dans le secteur dans la construction et il y a quand même des gens qui n’ont pas un logement digne ? Voilà une priorité si nous voulons un développement qui respecte l’humain.

6. Réduction de la dette

Puiser  de nos réserves afin de ne pas s’endetter davantage et éviter à payer  des millions en termes d’intérêts accumulés. Aux spécialistes de débattre sur la justesse de cette mesure. Pour le commun des mortels, toute dette est souvent une mauvaise chose. Le système économique dominant provoque l’endettement des plus faibles, une forme moderne d’esclavage. Aujourd’hui, tant des pays  en Afrique sont engloutis parce qu’ils doivent à la Chine, par exemple, sans capacité de remboursement. Ici, nous devons tant à l’Inde aussi. Tout comme chaque individu aspire à être indépendant de ses semblables, tout pays doit aussi chercher à protéger son autonomie. Pourquoi est-ce ainsi? Parce que c’est envers Dieu uniquement que doit être notre dette dans l’absolu. Dépendre de Dieu, c’est se libérer de Ses créatures.

7. Smart caméras et Safe City

Finalement, il y a  ces caméras intelligentes qui nous surveilleront partout, ou presque, dans le but d’assurer notre sécurité.  Nous sommes, semble-t-il, protégés lorsque les yeux des autorités sont sur nous. Laissons de côté le débat sur l’impact de Safe City sur notre liberté et notre intimité pour rappeler que Dieu voit toute chose, entend toute chose. Cette conscience  doit nous rendre plus responsable car nous aurons des comptes à rendre. Faisons attention même lorsqu’il n’y aucune caméra de Safe City. Nous devons nous sentir protégés aussi car, encore une fois, Dieu voit et entend toute chose. Il est l’Allié de ceux qui se remettent à Lui. N’ayons pas peur car alors Il est avec nous. Là aussi, c’est une protection qui n’a aucune limite de budget.

Par Khalil ELAHEE

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Pravind Jugnauth

Pravind Jugnauth : «Nos jeunes sont notre richesse»

Inclure les jeunes dans le développement du pays. C’est le souhait exprimé par Pravind Jugnauth …