dimanche , 23 avril 2017
Accueil / Divers / Bracelet Bissalama : Une montre spécialisée pour les Hajees en cas d’urgence
bissalama

Bracelet Bissalama : Une montre spécialisée pour les Hajees en cas d’urgence

Un bracelet connecté conçu pour les Hajees, en cas d’urgence. C’est ce que propose le Dr Aziz Ul Haq Foondun, promoteur de cette invention suisse à Maurice. Avec un téléphone, un GPS et une base de données médicales intégrées, les Hajees en difficulté peuvent recevoir des services rapides lors de leur pèlerinage. Constat…Le bracelet “Bissalama” est une nouvelle invention technologique du Professeur algérien Abdeldjalil Boudemagh à l’intention des Hajees. Cette montre spéciale a été conçue en Suisse par la compagnie SwissMedCall qui est affiliée à la Swiss Med Bank. Contacté au téléphone, le Pr Boudemagh nous explique qu’il a mis au point ce nouvel instrument technologique suite aux événements tragiques survenus à la Mecque en 2015, qui avaient causé la mort de 4 156 hajees, sans compter les disparus et les blessés. « Ce bracelet Bissalama est conçu pour tout rassemblement de masse », dit-il.

La montre “Bissalama” est en fait un bracelet connecté avec GPS et téléphone. Le bracelet est déjà commercialisé en Suisse, Turquie et Algérie. La promotion du bracelet se fait également dans plusieurs autres pays, dont la Tunisie, l’île Maurice et le sultanat d’Oman. Il est déjà utilisé à la Mecque en Arabie Saoudite.

Instrument indispensable pour les Hajees

Le bracelet « Bissalama » a été conçu spécialement pour les Hajees, surtout ceux dont la santé est précaire. Le bracelet est à la fois, une montre, un GPS, une base de données et un téléphone. Il est doté d’une touche SOS. Le Dr Aziz Ul Haq Foondun, le promoteur de la montre à Maurice, explique que le bracelet « Bissalama » est un outil indispensable pour les Hajees qui ne jouissent pas d’une bonne santé. « Toutes les données, c’est-à-dire, nom du hajee, son âge, sa nationalité, son dossier médical, entre autres, seront stockés dans la montre. Si le hajee tombe malade et a besoin d’un service d’urgence, il n’a qu’à appuyer sur la touche SOS de la montre et une équipe d’urgence sera dépêchée sur les lieux. Grace à la géolocalisation du porteur du bracelet, les médecins sauront tout de suite ou le récupérer s’il tombe malade et grâce aux données stockées dans la montre, ils auront tous les détails médicaux du patient. Ainsi, ils pourront offrir un service rapide aux Hajees », explique-t-il.

« La problématique des problèmes de santé pendant un rassemblement de masse qui dure entre 15 et 20 jours d’individus venus des quatre coins du Monde est un défi permanent. C’est pour cela qu’un concept de sécurité sanitaire situé en amont permet de répondre en grande partie à cette problématique », avance pour sa part le Pr Boudemagh. En effet, plusieurs aspects sont à prendre en compte.

L’urgence

Avec ce bracelet connecté le pèlerin a la possibilité d’actionner le bouton d’alarme médicale SOS et immédiatement il est mis en contact avec la centrale d’alarme ( call center) de l’hôpital. Grâce à la fonction GSM, le Hajee peut communiquer ( le bracelet est muni d’un micro) avec le médecin ou l’infirmière qui ont immédiatement sur leur écran le dossier médical informatisé ( traduit en 5 langues) et la position du patient grâce à la fonction GPS. Le médecin ou l’infirmière vont pouvoir faire un triage ciblé de la situation et décider ou non d’envoyer des secours ou une ambulance avec une équipe médicale.

Le médecin urgentiste de l’ambulance reçoit instantané-ment la position du patient (fonction GPS ) et le dossier médical informatisé du patient ce qui lui permet d’étudier, pendant son déplacement vers le patient, les données médicales du patient avant d’intervenir ce qui représente un gain de temps inestimable dans la prise de décision médicale .

Le scoring médical : Il permet, grâce à l’étude des dossiers médicaux informatisés, de définir des patients à risques suivant trois niveaux qui sont renseignés dans chaque dossier médical informatisé : – risque élevé, risque moyen et risque faible. « Cette fonction est très utile pour le suivi des patients mais aussi lors de la prise d’appel. Elle permet aussi dans les situations de catastrophe (exemple : bousculade de la Mecque) de cibler plus rapidement ces patients dont la situation peut se détériorer plus rapidement », explique Pr Boudemagh.

La Geolocalisation : Grâce à la fonction GPS le pèlerin peut être localisé pour lui permettre de retrouver son chemin vers l’hôtel en sollicitant le centre d’appel de l’équipe Bissalama située à l’hôpital.

Le GSM : cette fonction permet à la famille, à Maurice, de prendre des nouvelles de leur proche pendant le pèlerinage. Le bracelet étant porté sur le poignet, le pèlerin peut être joignable à tout moment.

L’étanchéité du bracelet : le bracelet Bissalama est résistant à l’eau, ce qui permet de le garder au poignet pendant les ablutions.

Comment s’en acquérir ?

Le prix du bracelet « Bis¬salama » est de 100 USD. Si les futurs Hajees mauriciens veulent s’en acquérir, il suffit de prendre contact avec le Dr Aziz Foondun (email : foond¬unaziz@yahoo.com). Le Dr Foondun assurera la liaison entre les acheteurs mauric¬iens et le Pr Boudemagh. « Les Mauriciens peuvent prendre contact avec moi pour les procedures d’achat. La livrai-son se fera à Djeddah. Ils obtiendront leur micro SIM à la livraison », souligne le mé¬decin. à noter que Dr Foond¬un compte créer une branche locale de la compagnie Swissh Med Call à Maurice.

Commentaires

A propos de Nasreen Mungroo-Keramuth

Ceci peut vous intéresser

jeune-entrepreneur

Jeunes entrepreneurs et innovations

De plus en plus de jeunes se tournent vers l’entrepreneuriat. Ils estiment que la clé …