samedi , 24 août 2019
Accueil / People / Boursier du Mandela Washington Fellowship : Aziim Imrith compte booster son entreprise
Aziim Imrith

Boursier du Mandela Washington Fellowship : Aziim Imrith compte booster son entreprise

Fondateur de Bevirtual Services, spécialiste dans les applications de réalité virtuelle, Aziim Imrith est rentré au pays après avoir passé six semaines aux états-Unis dans le cadre du programme Mandela Washington Fellowship (MWF). Ce jeune entrepreneur et formateur est rentré avec plein d’idées et de projets en tête.

L’histoire d’Aziim Imrith sort de l’ordinaire. Ce jeune homme a surmonté tous les obstacles pour goûter à la réussite. Il a été sélectionné en juin pour le programme Mandela Washington Fellowship dans la filière Business and Entrepreneurship. Pour lui, l’expérience a été exaltante et enrichissante. « Cela a été une expérience incroyable où j’ai eu six semaines de formation intensive à l’université de Notre Dame qui se trouve à South Bend, dans l’Indiana. J’ai eu la chance d’apprendre du groupe Invanti (Dustin & Maria), une organisation qui travaille avec des entrepreneurs pour analyser leurs problèmes et trouver des solutions », exprime-t-il.

En outre, Aziim explique qu’il a eu plusieurs sessions de travail sur les techniques de présentation d’une idée ou d’une activité commerciale aux investisseurs. « Après les sessions de travail, l’université m’a fourni une plateforme pour présenter mon activité à de nombreux investisseurs et conférenciers. Je me suis surpassé et j’ai reçu des offres pour collaborer à différents projets de réalité virtuelle à l’avenir », confie-t-il.

Le jeune homme s’est aussi fait de nouveaux amis originaires de différentes régions d’Afrique. Il a pu tisser des liens forts avec eux et il envisage de leur suggérer une mise en commun des  compétences pour développer le continent africain. Selon lui, la vie universitaire était l’une de ses meilleures expériences et les habitants de South Bend étaient accueillants et toujours prêts à aider. « J’ai travaillé avec différents hommes d’affaires de la région sur la manière dont nous pourrions collaborer à l’avenir. J’ai participé à plusieurs activités organisées par l’université, telles que Whitewater Rafting et Unity Gardens initiées par une ONG qui travaille dans le domaine de la culture d’aliments et les donne gratuitement aux personnes à faibles revenus de la localité », dit-il.

Aziim a aussi eu la chance d’accomplir la prière du Jummah à l’Institut islamique de Michiana où il a rencontré beaucoup de musulmans des États-Unis, de Palestine et du Royaume-Uni. Il a ensuite passé les trois derniers jours du programme à Washington D.C.

Un pas en avant

Avec la riche expérience et la somme des connaissances et compétences acquises, Aziim Imrith veut maintenant mettre la main à la pâte. Il a plusieurs projets en tête. Il compte utiliser ses  connaissances et ses compétences acquises aux États-Unis pour booster son entreprise, Bevirtual Services. Il pense aussi partager ses compétences avec ses étudiants de la Global Rainbow Foundation. « Je développerai mon entreprise et j’utiliserai la réalité virtuelle dans le secteur de l’éducation. Les élèves peuvent apprendre à utiliser des objets 3D et des voix audio. Par exemple: un étudiant en biologie peut placer sa tablette ou son smartphone sur un livre et un objet 3D apparaîtra pour expliquer le contenu du livre et une voix audio pour convertir le texte. Cela aidera les étudiants souffrant de dyslexie et les étudiants paresseux à mieux apprendre », indique-t-il.

Commentaires

A propos de Nafissah Fakun

Ceci peut vous intéresser

Assif Khodabaccus

Assif Khodabaccus, de NAS Décorateur, propose : déco en béton pour la maison

Laissez tomber le marbre, le vinyle ou le parquet et optez pour le ciment, la …