mardi , 21 mai 2019
Accueil / Rencontre / Bibi Assiah Panchoo : une centenaire qui n’a pas de regret
Bibi Assiah Panchoo

Bibi Assiah Panchoo : une centenaire qui n’a pas de regret

Bibi Assiah Panchoo, Dadi Assiah pour ses proches, est la première centenaire de la famille.  Elle née le  1er décembre  1918, à Curepipe.  Entourée de ses enfants et nombreux petits enfants, arrière-petits-enfants  et arrière-arrière-petits-enfants, Dadi Assiah a fêté ses 100 ans dans la joie.

La famille  a organisé une réception  en son honneur le  2 décembre 2018 au centre communautaire de Camp Caval. Tout a été mis en œuvre, pour faire de cette fête un moment mémorable. Sooraya, l’épouse de son petit-fils, Asraf Ali, était tout heureuse de partager ce moment intense,  les 100 ans de sa grand-mère et célébrer la fête avec toute la famille. L’émotion était à son comble. Elle a remercié la famille, les ministres Etienne Sintambou et  Stéphan Toussaint et les autres invités pour leur présence. Autrefois, Sooraya Panchoo travaillait à la compagnie éditions Le Printemps à Vacoas. Mais, pour mieux s’occuper de sa grand-mère, elle a  quitté son emploi.

Dadi Assiah n’a pas de regret. « Mo content reste la, Sooraya occupe moi bien et mo fer boucoup doah pou li ek pou zot tous» dit-elle. Nous lui avons demandé si elle s’attendait à vivre jusqu’à  100 ans. « Qui sanne la pou capave conne sa. À part Allah ? Li même qui décide tou kit chose. Mo bizin remercier Li dans mo namaz, » dit-elle encore.  Ce qui a le plus marqué dans sa vie, c’est d’avoir été à Makkah  pour accomplir le Hadj, car c’était le rêve le plus cher de sa vie.  « J’aurais souhaité y retourner mais étant malade ce sera difficile,» estime-t-elle. En effet, elle est diabétique, elle a perdu la vue et souffre aussi d’hypertension artérielle et de l’asthme. Mais elle a une bonne mémoire et  se rappelle des souvenirs de son enfance.

Trois mariages

Dadi Assiah a eu une vie mouvementée. Elle  s’est mariée trois  fois.  En 1936, âgée de 18 ans seulement, elle avait épousé Haniff Ollite,  (décédé). Le couple a eu une fille, Tahera.  Son deuxième mariage a eu lieu en 1941. Elle avait 23 ans lorsqu’elle est demandée en mariage par Issoop Panchoo (décédé).

De cette union, est né son fils Ahmad Farook. Et cinq ans après en 1946, âgée 28 ans, elle épousa Rassool Nauzeer (décédé). Le couple a eu deux enfants, Aboo et Said. Après  la mort de son 3ème  époux, elle a commencé à travailler comme femme-laboureur  pour nourrir ses enfants. Aujourd’hui, elle vit chez son petit-fils Asraf Ali, son épouse Sooraya et ses petits-enfants  Yusuf Ali et Haydar Ali. Concernant la nourriture, Dadi Assiah a une préférence pour le poisson, les nouilles et le macaroni.

Pèlerinage à la Mecque

En 1978,  à l’âge de 60 ans,  elle a pu réaliser un  de ses plus beaux rêves,  soit accomplir le Hadj.  Et elle a aussi été à l’Ile de la Réunion en l’an 2000, à Rodrigues et en Inde en  2004 pour des vacances. Elle garde un bon souvenir de son voyage en Inde. «Quand mo ti dans l’Inde mo  fine voyage  par train ek dans calesse ; li ti ene grand moment pou moi, » nous raconte-t-elle. Dadi Assiah se retrouve aujourd’hui entourée de ses 19 petits-enfants, 36 arrière-petits-enfants, 44 arrière-arrière- petits-enfants et 2 arrière-arrière-arrière-petits-enfants. Ces derniers, Rehan a 9 ans et Sabaa a 2 mois seulement.

Comme beaucoup d’enfants de son époque elle n’a pas été à l’école. Son père,  Issoop Kureembukus, travaillait comme charretier et sa mère, Sahiban Dhuny, était femme au foyer. Elle avait deux frères et deux sœurs. À  souligner qu’un des ses petits enfants, Sakeer Hossenbacus est venu du Canada pour assister  à la fête.  «Pour moi cela a été  un vrai plaisir d’assister à la célébration de l’anniversaire d’une centenaire, surtout que je suis revenu au pays après une quarantaine d’années, » nous dit-il.

Présence également des ministres Stephan Toussaint et Etienne Sinatambou . Ce dernier a  offert des cadeaux  à Dadi Assiah au nom du gouvernement.

Commentaires

A propos de Fareed Dean

Ceci peut vous intéresser

Hafiz Faiz Rasool

Hafiz Faiz Rasool, docteur en ‘Quranic Sociology’ : «Le Coran dispose de toutes les réponses aux problèmes de société»

C’est pour la troisième année consécutive que le Dr Hafiz Faiz Rasool, d’origine pakistanaise, dirige …