samedi , 20 juillet 2019
Accueil / Actualités / Sur la base des critères sociaux : trois bourses additionnelles octroyées pour la cuvée 2017
Zahrah Purahoo et Irshad Elaheebocus
Zahrah Purahoo et Irshad Elaheebocus

Sur la base des critères sociaux : trois bourses additionnelles octroyées pour la cuvée 2017

Zahrah Purahoo, Irshad Elaheebocus et Meethilesh Bisnauthsing bénéficieront d’une bourse selon les critères sociaux. Ayant été reçus aux examens du HSC en 2017, ils avaient déjà entamé des études supérieures à leurs frais. Leur joie a été grande quand ils ont appris , cette semaine, qu’ils sont bénéficiares d’une bourse.

Zahrah Purahoo : elle souhaite se spécialiser en neurochirurgie

Zahrah Purahoo, ex-étudiante au GMD Atchia State College, est sur un petit nuage. En effet, trois noms ont été ajoutés à la liste des boursiers basée sur les critères sociaux pour la cuvée 2017 et Zahrah Purahoo a décroché l’une des trois bourses.

Cependant, Zahrah n’a pas attendu cette bourse pour débuter ses études tertiaires. En effet, Homerah Purahoo, la mère de la lauréate, explique que cette dernière s’est déjà envolée pour l’île de La Réunion depuis le mois d’août de l’année dernière pour s’inscrire à l’université de Saint-Denis pour des études en médecine. Zahrah en est à sa première année d’étude. Seuls 149 étudiants sur plus d’un millier seront retenus. Selon la mère de Zahrah, l’examen d’entrée PACES, qui aura lieu au mois de juin 2019, est très difficile, mais sa fille redouble d’efforts pour faire honneur à sa famille.

Son père, Raffick, qui travaille à son compte, se dit fier de la réussite de sa fille. Il remercie le Créateur pour ses faveurs et fait ressortir que c’est Allah qui décide de tout. De son côté, sa mère, Homerah nous dit que sa fille est très intelligente. Depuis le cycle primaire et jusqu’au collège, elle a remporté plusieurs prix. Cette bourse est un immense soulagement pour la famille qui a soutenu Zahrah dans ses démarches pour étudier la médecine. La jeune boursière a choisi de se spécialiser en neurochirurgie.

Zahrah, émue, n’a pas de mots pour exprimer ses remerciements, en premier au Créateur et ensuite à ses parents et à tous ses proches, notamment sa grand-mère Rookaya Mauthoor, sa tante Nadirah Nazeer qui vit au Canada, son oncle Carrim Check Assen qui réside à l’île de La Réunion, Houssein Check Assen qui vit en France, son frère et sa sœur. Elle est aussi reconnaissante envers le recteur de son ancien collège, le personnel enseignant et non-enseignant, ainsi que ses amies.

Homerah décrit sa fille comme une adolescente disciplinée, portée sur la prière et qui a un immense respect pour les personnes âgées. Elle prie Dieu pour que sa fille soit retenue lors du concours et que son rêve devienne réalité.


Irshad Elaheebocus : «Je suis redevable envers mes parents»

Un rêve qui se réalise pour Sheik Muhammad Ali Farhaan Irshad Elaheebocus, ex-étudiant du collège Royal de Curepipe, qui fait partie des trois nouveaux boursiers selon le critère «Merit and Social» de la cuvée 2017.

Le jeune homme se distingue dans la filière scientifique. «Je suis redevable envers ses parents qui ont consenti d’énormes sacrifices pour que mon rêve se concrétise», nous dit-il, ému.

Son père, Mehboob, chauffeur de taxi, et sa mère Fazana, femme au foyer, sont si heureux qu’ils ne trouvent pas de mots pour décrire leur immense joie. Ils considèrent que c’est les efforts consentis et la croyance en Dieu qui ont contribué au succès de leur fils qui les a rendus fiers tout au long de son parcours scolaire. Outre son amour pour les études, Muhammad Ali Farhaan a une excellente maîtrise de la langue ourdoue. D’ailleurs, il a remporté plusieurs prix lors des examens organisés par la Urdu Speaking Union.

Le jeune homme nous dit qu’il ne s’attendait pas à être lauréat, même après avoir décroché 3 A+ et 3 A aux examens du HSC en 2017. Toutefois, il a décidé de tenter sa chance en remplissant le formulaire pour décrocher une bourse additionnelle offerte par le gouvernement selon le critère «Merit and Social». Actuellement, il est en première année d’études à l’université de Maurice où il suit des cours en Mechanical Engineering. Une fois qu’il aura terminé ses études d’une durée de trois ans à Maurice, il se rendra à l’étranger pour son Master.

Le boursier garde la tête sur ses épaules et conseille aux jeunes de prendre au sérieux leurs études et de ne pas se laisser influencer par les amis. Il leur conseille aussi de ne pas perdre trop de temps sur les réseaux sociaux. Fan de Manchester United, il ne manque aucune rencontre de son équipe fétiche. De plus, il participe à des rencontres de foot en salle avec des amis.

Il est reconnaissant tout d’abord envers le Créateur, puis ses parents, ses professeurs et ses amis qui ont toujours cru en ses capacités. Son père exprime sa reconnaissance au recteur du collège Royal de Curepipe ainsi qu’à tous les enseignants qui ont travaillé avec son fils pour que ce dernier puisse récolter les fruits de son travail. Il déclare : « Sans le Créateur, rien n’est acquis dans la vie ».

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …