mardi , 21 mai 2019
Accueil / Rencontre / Barnes Associates : services professionnels en comptabilité
Rushdee Toorbuth, Aleem Ramankhan et Vinesh Mungra
Rushdee Toorbuth, Aleem Ramankhan et Vinesh Mungra

Barnes Associates : services professionnels en comptabilité

Après 10 ans de service dans une compagnie de renom, trois collègues comptables, Aleem Ramankhan, Rushdee Toorbuth et Vinesh Mungra, ont démissionné de leur poste pour pour créer leur propre société d’audit et de comptabilité. Ainsi est né le cabinet Barnes Associates. Ils nous font un état des lieux de leur profession et nous livrent les secrets d’un partenariat durable. Rencontre.

Leur société Barnes Associates n’existe que depuis un an mais les trois partenaires sont présents dans le monde de la comptabilité depuis des décennies et cumulent plus de 50 ans d’expérience combinée dans les domaines de la comptabilité, de l’audit, de la fiscalité, de la finance d’entreprise, du conseil et de la restructuration d’entreprise. Partager des objectifs communs est pour eux la fondation essentielle pour commencer un partenariat. « Nous reconnaissons les normes éthiques qui nous lient en tant que comptables qualifiés. Il s’agit du jugement professionnel, de l’objectivité, de la confidentialité, de l’intégrité et de la compétence et de la diligence professionnelle. Ayant ces qualités en commun nous a encouragé à nous metttre à notre propre compte », raconte Rushdee Toorbuth. Vinesh Mungra ajoute qu’en travaillant en collaboration avec ses  deux trois partenaires et d’autres employés expérimentés, leur équipe peut se permettre d’offrir des services d’un niveau correspondant à la qualité des entreprises de taille moyenne.

En tant que partenaires, leur vision a été de développer toutes les activités conformément aux stratégies définies : travailler en étroite collaboration et soutenir chaque département afin de fournir aux clients le résultat attendu. Selon Aleem Ramankhan, la preuve de leur collaboration réside dans la création de Barnes Associates en l’espace de trois mois seulement. Ils ont réussi à trouver des locaux pour leurs bureaux et à achever les travaux internes et la décoration, à lancer leur site Web, à concevoir leur logos et à imprimer des bannières, des affiches, des énoncés de mission et de vision. «Nous nous sommes rapidement mis d’accord sur le sens de nos valeurs », dit-il. Toutefois, Aleem Ramankhan fait ressortir qu’outre l’occasion de créer une entreprise, un partenariat vise également à faire relever les défis de la mise en œuvre d’une pléthore de stratégies, notamment de marketing, de formation, de modélisation économique et de bonne gouvernance.

Ayant acquis une réputation dans le monde des affaires, en particulier dans les domaines de l’audit, de la comptabilité et des finances, ils attribuent leurs succès à leur engagement à fournir des services précis, rapides et de qualité. «Nous accordons une attention particulière aux besoins des clients, car nos connaissances et notre expérience couvrent la vaste étendue du monde de la finance. Nous souhaitons être des conseillers stratégiques de nos clients en comprenant leurs activités et leurs exigences », dit Rushdee.

La tendance de la profession

Vinesh Mungra nous explique que le Financial Reporting Council autorise un cabinet de comptables à effectuer des audits d’entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à Rs 50 millions. Les auditeurs sont nommés par les actionnaires lors de l’assemblée annuelle. « Les entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à Rs 500 millions sont classées dans la catégorie: Entités d’intérêt public et les sociétés cotées en bourse sont tenues de présenter un rapport sur la gouvernance d’entreprise conforme aux exigences énoncées dans le Code de gouvernance d’entreprise pour Maurice (2016) », dit-il.

Un cabinet d’audit, poursuit Aleem Ramankhan, n’effectue pas seulement des audits des états financiers des entreprises. La fourniture de services de comptabilité et de services fiscaux connexes aux clients fait partie intégrante de l’entreprise, de même qu’elle leur fournit des conseils sur leur situation financière ou sur la restructuration de leurs finances et de leurs modèles commerciaux.

« En tant que praticiens de l’insolvabilité, nous pourrions être nommés en tant que liquidateurs par les administrateurs ou les banques pour superviser les opérations de la société et prendre en charge ses actifs afin de s’assurer que les engagements financiers pris envers les banques sont honorés », indique-t-il. En tant qu’entreprises et administrateurs responsables, ils sont tenus en outre de s’acquitter de leurs tâches et de s’engager dans une entreprise en tenant compte des intérêts des différentes parties prenantes et en leur rendant compte conformément aux meilleures pratiques en matière de bonne gouvernance.

Structure professionnelle

Différentes entités commerciales ont des structures différentes, mais pour faire fonctionner une entreprise, les qualités requises devraient émaner non seulement des propriétaires, mais également des administrateurs, des dirigeants, des employés et d’autres parties prenantes. En tant que partenaires, ils utilisent la méthode professionnelle pour résoudre les problèmes de contradiction dans leur entreprise. Les trois partenaires ont signé un document qui est enregistré auprès du Registrar of Companies qui définit clairement la structure du capital et les participations, les responsabilités des associés, la direction de la société, les réunions et les relations de travail entre les associés, ainsi que les modalités de la conduite des affaires.

Selon eux, il est important de prendre conseil auprès de professionnels pour la mise en place de l’entreprise et formaliser la relation par le biais d’accords définissant les rôles et les responsabilités de chaque partenaire et tout en assurant que la stratégie de sortie est incluse dans une formule claire. « Il ne faut pas oublier cependant qu’une confiance doit régner entre les partenaires tout en maintenant les freins et contrepoids nécessaires et en laissant la souplesse nécessaire pour que les décisions soient prises en douceur », ajoute Vinesh.

Leurs conseils pour faire réussir une compagnie c’est l’engagement, le travail acharné, une bonne culture d’entreprise avec le ton juste au sommet, l’intégrité, un travail d’équipe créant une synergie d’efficacité et d’efficience et le service client.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Hafiz Faiz Rasool

Hafiz Faiz Rasool, docteur en ‘Quranic Sociology’ : «Le Coran dispose de toutes les réponses aux problèmes de société»

C’est pour la troisième année consécutive que le Dr Hafiz Faiz Rasool, d’origine pakistanaise, dirige …