dimanche , 22 septembre 2019
Accueil / Actualités / Aucune alliance avant les élections – Paul Bérenger : «Nou pé ale tousel pou gouverné !»
Paul Bérenger

Aucune alliance avant les élections – Paul Bérenger : «Nou pé ale tousel pou gouverné !»

Le leader du MMM, Paul Bérenger, à la conférence de presse de son parti à l’hôtel Hennessy Park d’Ebène, samedi matin, a rejeté tout projet d’alliance pré-électorale et a réaffirmé que « le MMM ira seul aux prochaines élections générales ». Il a insisté qu’il n’y a aucun rapprochement MSM/MMM ou encore Parti travailliste/MMM. « Nou pé ale tousel pou gouverné ! » a-t-il lancé.

En ce qui concerne la réforme électorale,  il a précisé qu’il n’y aura aucune discussion à ce sujet d’ici les prochaines élections générales car il y a des désaccords fondamentaux. « L’un des désaccords tourne autour du First Past The Post (FPTF) et le machin de six à 10 sièges qui a été inventé. Nous ne sommes pas d’accord avec le calcul de la ‘paralell mode’. Un nombre de 12 à la représentation proportionnelle est très bas. Le remplacement du Best Loser System (BLS) est un bad joke. C’est la  raison pour laquelle il n’y aura pas de discussion avec le MSM à ce propos », a-t-il lancé.

Il a cependant appelé le GM à travailler sur un mini-amendement, comme celui de juillet 2014, permettant aux candidats qui ne désirent pas dévoiler leur appartenance ethnique de briguer les suffrages. Paul Bérenger a ensuite fait ressortir qu’un amendement sera présenté s’il arrive qu’un membre de la communauté sino-mauricienne ne soit pas élu pour que le premier siège de Best Loser aille à cette communauté.

Abordant la déclaration des avoirs, il a trouvé regrettable que le gouvernement ait rejeté toutes les propositions d’amendements. Le plus grave pour lui c’est le rôle confié à l’ICAC alors que cette institution n’a aucune crédibilité. Il a pris l’engagement solennel d’apporter des amendements nécessaires à la Prevention of Corruption Act afin de rendre à l’Icac son indépendance et sa crédibilité en attendant le remplacement du directeur de l’organisme

Les trois mois et demi de vacances parlementaires ont ulcéré le député du MMM « C’est triste que la rentrée parlementaire est prévue pour le 26 mars. Soit après trois mois et demi de vacances. C’est la première fois que les vacances parlementaires s’échelonnent pendant aussi longtemps », a-il fait ressortir.

Par ailleurs, le leader du MMM trouve que le moment est peu propice pour débattre de la modification à la loi criminalisant la sodomie, sous l’article 250 du Code pénal et il  propose la reprise du débat après la tenue des prochaines élections.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

karaté

Nooreena Hossenbaccus professeure d’arts martiaux : «Le karaté n’est plus un sujet tabou auprès des femmes»

Ceinture noire de karaté, Nooreena Hossenbaccus a créé son propre style de combat en combinant …