samedi , 20 juillet 2019
Accueil / Actualités / Ashraf Buxoo tout feu tout flamme : la voix des sapeurs-pompiers
Ashraf Buxoo

Ashraf Buxoo tout feu tout flamme : la voix des sapeurs-pompiers

Muhammad Ashraf Buxoo, président de la General Services Employees Association (GSEA) Firefighters Cadre, est un sapeur-pompier de carrière qui milite pour les droits des 940 sapeurs-pompiers  tous grades confondus, y compris les 20 femmes sapeurs-pompiers.

Ashraf Buxoo revendique le droit de ses collègues d’être au service des Mauriciens dans de bonnes conditions lors des incendies et des opérations de sauvetage lors d’une catastrophe naturelle. Il est dans le feu de l’action  comme tous ses collègues lors des incendies. Au risque et au péril de sa vie, il a fait le serment de protéger et d’aider la population. Le sapeur-pompier trouve qu’il y a trop d’injustice et qu’il existe toujours des lois archaïques qui rendent les conditions de service des sapeurs-pompiers difficiles. Il se définit comme un syndicaliste qui œuvre pour le bien-être de ses collègues et le progrès du service.

Ashraf Buxoo, en tant que président de la GSEA Firefighters Cadre depuis sa création en 2009, se vante d’avoir accompli beaucoup de choses qui ont conféré de la dignité aux sapeurs-pompiers Sa dernière victoire remonte à la semaine d’avant. Cela après une rencontre avec le Senior Chief Executive du ministère des Administrations Régionales, Prem Hans Jugroo, au mois de novembre 2018 pour discuter du problème des uniformes que les sapeurs-pompiers n’ont pas bénéficiés en 2017. Après une évaluation, il a été décidé de rembourser la somme de Rs 9200 (correspondant à la valeur des uniformes) à tous les sapeurs-pompiers à la fin du mois de février 2019. « C’est une grande victoire », exulte Ashraf Buxoo qui avait dirigé les négociations.

Il explique que le Mauritius Fire and Rescue Services est un département où le port de l’uniforme est obligatoire. Or, ce département aussi important n’avait pas obtenu d’uniformes et d’autres accessoires depuis 2016  et que c’est après une rencontre avec la vice-Première ministre, Fazila Jeewa-Daureeawoo, que la décision a été prise de payer la somme due à la fin du mois de février 2019.

Désaccord

Ashraf Buxoo en avait profité pour soulever d’autres points avec la ministre concernant le cas des 114 nouvelles recrues au mois de janvier 2018. Le syndicat a fait part de son désaccord concernant la décision du management de faire travailler ces nouvelles recrues de 8h à 16h alors qu’il y a un manque d’effectifs dans le système opérationnel et que durant les fêtes religieuses,  il y aura un manque aigu de sapeurs-pompiers. Fazila Jeewa-Daureeawoo a écouté les arguments qu’il a avancés.

«  La balle est maintenant dans le camp de la vice-Première ministre qui doit prendre une décision », dit-il.

Autres points abordés avec la VPM : le manque d’équipements et de personnel malgré le fait que récemment le gouvernement ait fait l’acquisition d’un Hydraulic Aerial Ladder Platform,  une échelle de 60 mètres et d’un camion de High Volume Pump utilisé lors des inondations. Notre interlocuteur se réjouit que c’est grâce à l’action du syndicat que le gouvernement a fait l’acquisition de ces deux engins. Néanmoins, il déplore que les 13 personnes, qui ont suivi une formation, attendent leurs allocations depuis 13 mois et que la direction n’a pas inclus un Aerial Ladder Operator dans le Bid Committee en marge de l’achat d’un autre camion doté d’une échelle de 60 mètres.

Il a aussi abordé avec la ministre la formation des Female Fire Fighters qui ont suivi un entraînement intensif pendant 5 ans. « Elles travaillent selon les mêmes conditions et les mêmes salaires alors que 4 filles qui ont demandé à être intégrées dans le ‘Shift System’ attendent toujours. Je trouve que des dispositions auraient dû être prises par le management pour pourvoir toutes les aménités à ces filles », a-t-il fait ressortir à Fazila Jeewa-Daureeawoo

Le non-paiement d’allocations à une catégorie de sapeurs-pompiers a été soulevé avec la ministre. « C’est une injustice car actuellement les Lead Fire Fighters qui travaillent dans le Control Room et Fire Safety Division et Training attendent leurs allocations. Cette anomalie concerne 250 sapeurs-pompiers à travers le pays », lui a expliqué le président du syndicat.

Frustration

Par ailleurs, Ashraf Buxoo a aussi réclamé le service d’un véhicule de secours et d’assistance aux victimes qui sera utilisé lors des accidents et des opérations de sauvetage, un repas complet le soir car après chaque intervention le soir  quand ils retournent à la caserne leurs repas sont avariés avec la chaleur et la mise à la disposition des sapeurs-pompiers des bouteilles d’eau pour se désaltérer lors des incendies.

Le président du syndicat fait état de frustration généralisée dans le service et dit attendre que la VPM vienne avec une décision pour résoudre les problèmes dans les plus brefs délais.
« Au cas où aucune décision ne soit pas prise, les sapeurs-pompiers n’auront d’autre choix que de descendre dans les rues de la capitale pour manifester. J’espère aussi que la ministre tiendra parole en ce qui concerne le recrutement de 150 sapeurs-pompiers pour l’année 2018/2019 », conclut-il.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …