dimanche , 19 novembre 2017
Accueil / Actualités / Arrivage de 2 700 boeufs sud-africains
boeufs-afrique-du-sud

Arrivage de 2 700 boeufs sud-africains

Il n’y aura pas de pénurie de viande de boeuf sur le marché et ceux qui ont réservé un animal pour le Qurbani n’ont pas de souci à se faire. En effet, depuis mardi une cargaison de 2,700 têtes de bétail en provenance de l’Afrique du Sud est arrivée par voie maritime. La compagnie Socovia s’est chargée du débarquement et du transport des animaux vers sa ferme à Saint Martin. Très tôt mardi matin, les responsables de Socovia étaient sur place pour s’assurer que les bêtes étaient en parfaite santé pour être débarquées.

Le permis d’importation émis par le services vétérinaires d’Afrique du sud comporte plusieurs conditions liées à l’exportation vers d’autres pays. Une des conditions principales du permis stipule que le bétail exporté ne doit pas sortir des régions où la maladie de fièvre aphteuse est apparue. Selon un officier du ministère de l’Agro-industrie c’est la clause 2.1.1.4 du “Health Code” de l’Organisation mondiale de la santé animale appelée précédemment Office international des épizooties (OIE).

C’est vers midi qu’a commencé l’embarquement de la première cargaison de boeufs sur des camions spéciaux qui ont été désinfectés avant de pénétrer dans le périmètre de débarquement. Un itinéraire spécial a été prévu pour que les camions évitent les régions où l’épidémie de fièvre aphteuse a été décelée.

Les responsables de Socovia veillaient au grain lors du débarquement. « Sa cargaison là, li accompagner de tout banne certification du service vétérinaire du gouvernement sud-africain qui dire ki sa banne bétail la zotte en bonne santé et fine respecter tous conditions », nous dit l’un d’eux.

Le débarquement de 2,700 têtes de bétail a duré toute une nuit. Les bêtes ont été mises en quarantaine et isolées des autres déjà sur place. Un responsable de la société Socovia assure la population que les bêtes importées par Socovia de l’Afrique du sud sont en bonne santé et qu’il n’y a aucun risque de contamination de maladie. Notre interlocuteur fait aussi ressortir qu’il y a suffisamment de bêtes pour le Qurbani.

Soulignons aussi qu’avant de pénétrer sur la ferme à Saint Martin, toutes les voitures ayant circulé sur la route qui y mène, sont désinfectées par des hommes en combinaison blanche de la section vétérinaire munis d’un vaporisateur.

Commentaires

A propos de Rizwaan Khodabux

Ceci peut vous intéresser

Middlesex University Mauritius

Middlesex University Mauritius : un nouveau campus à Cascavelle

Middlesex University Mauritius, présente à Maurice depuis 2010, ouvre son nouveau campus au cœur de …