samedi , 22 juillet 2017
Accueil / Interview / Anwar Hussein Subratty, Chairman de l’ICC : «Le tanazul passe de Rs 9 420 à Rs 11 220»
Anwar Hussein Subratty

Anwar Hussein Subratty, Chairman de l’ICC : «Le tanazul passe de Rs 9 420 à Rs 11 220»

Le professeur Anwar Hussain Subratty, Chairman du board de l’Islamic Cultural Centre (ICC), est de retour de l’Arabie Saoudite où il s’est rendu avec la pre-hajj mission. Il a signé les contrats de réservation des hôtels ainsi que celui du transport intérieur. La délégation en a profité pour visiter les hôtels où logeront  les Mauriciens. Le professeur Subratty fait ressortir que les Saoudiens ont félicité l’île Maurice pour la façon dont le hajj est organisé.

La pre-hajj mission était en Arabie Saoudite la semaine dernière. Quelles sont les   retombées de votre visite?
Nous étions en Arabie Saoudite du 8 au 15 mai 2017 pour signer le contrat avec les autorités saoudiennes pour les « service charges » comprenant le transport, la nourriture, les tentes à Mina et Arafat. Cette année les Saoudiens ont attiré notre attention sur l’amélioration  du transport et la meilleure qualité des tentes à Mina et Arafat qui seront résistantes au feu. Cette année la température sera de 50 degrés  et les Saoudiens recommandent aux hajees mauriciens de prendre les plus grandes précautions. En ce qui concerne la qualité de la nourriture, ils ont promis un meilleur repas. Ils nous ont informés d’une augmentation de 180 riyals sur le tanazul car des améliorations sont prévues. Ainsi, le tanazul passe de 942 riyals à 1122 riyals.

La rencontre a été très cordiale et les autorités saoudiennes ont  remercié le vice-Premier ministre mauricien, Showkutally Soodhun, qui cherche toujours à trouver des solutions pour une meilleure organisation du hajj. Elles ont félicité les Mauriciens pour la façon dont ils organisent le hajj et ont cité  l’île Maurice comme un modèle pour l’Afrique. Les Saoudiens ont eu des mots élogieux pour les anciens chairmen de l’ICC qui ont tout le temps montré leur professionnalisme.

Vous avez visité les hôtels proposés par les organisateurs mauriciens à Makka et à Madina. Quel est votre constat?
Certains des hôtels que les organisateurs avaient proposés ont subi des changements. Nous avons visité 4 hôtels à Makka qui sont d’un bon standing et à 15 minutes de marche de l’esplanade du haraam shareef. Nous avons visités les hôtels Yajid, Audha Al Mubarak, Dar Al Eiman et Al Jazeerah. Tous les hôtels se trouvent dans la région de Misfalah qui se n’est pas sur les hauteurs. Il faut prendre en considération la distance car durant le hajj c’est une grosse foule qui se déplace pour se diriger vers le Haraam Shareef. Les chambres de tous les hôtels auront 3 ou 4 lits avec salle de bain et toilettes. Dans certains hôtels deux ascenseurs sont disponibles. Les membres de l’ICC logeront à l’hôtel Yajid de même que le staff médical.

À Madina où les Mauriciens logeront dans les hôtels du groupe Makarem non loin du haraam shareef, les ordres sont très stricts. Personne ne sera autorisée dans ces hôtels  à faire de la cuisson. Donc,  rice-cooker, plaque chauffante, fer à repasser, bouilloire électrique pour préparer le thé n’y seront pas autorisés. Tous les hôtels sont convenables mais c’est seulement dans leur lobby qu’on aura accès à wifi. Il est conseillé aux hajees de faire provision pour téléphoner à leurs familles.

Est -ce qu’il y aura une majoration des prix du package comme proposé aux hajees?
Aucun organisateur n’a le droit de changer les prix proposés. Je suis très strict sur ce point et je ne tolérerai pas ce genre de choses. Par contre, puisque le tanazul a augmenté, les opérateurs sont obligés de payer pour 13 lits supplémentaires.

Est -il vrai que dans le même hôtel, 3 différents prix sont pratiqués par 3 différents opérateurs ? Est -ce normal ? Quelle sanction sera prise?
Je suis au courant de cette affaire. J’ai vérifié à l’hôtel Yajid : le prix des chambres est uniforme. Chaque opérateur a payé le même prix par chambre. Par contre, les service charges de même que le prix du qurbani sont différents. Un opérateur qui offre un package de Rs 121, 000 réclame moins pour le qurbani et les service charges. J’ai parlé à ces trois opérateurs pour uniformiser leurs prix. Ils ne veulent pas entendre raison.

Il existe des règlements et des lois pour les opérateurs. Or, aucune sanction n’est prévue contre les hajees qui désertent un opérateur avec qui il s’est  déjà enregistré?
Ce matin nous avons une rencontre avec les hajees et nous allons les informer qu’ils doivent remettre leur passeport aux organisateurs qu’ils ont choisis. Nous travaillons sur cette question et nous allons venir avec un règlement. Une fois enregistré, un hajee n’aura pas le droit de changer d’opérateur. Il faudra revoir le système de licensing pour éviter le problème de confirmation. Dorénavant, il faudra donner une date-butoir aux hajees pour enregistrer leurs noms. Je lance un appel aux hajees de confirmer avec leurs opérateurs car dans deux  jours nous devons envoyer la liste des noms à la compagnie Emirates Airlines.

Peut -on s’attendre à obtenir des visas supplémentaires?
Les autorités saoudiennes nous ont informés que le nombre de visas additionnels sera discuté pendant le ramadan et nous en serons informés. Je tiens à remercier le vice-Premier ministre, Showkutally Soodhun. Il a une grande influence en Arabie Saoudite et cela nous facilite les choses. Je remercie aussi le ministre des Arts et de la Culture, l’’honorable Prithiviraj Roopun, qui nous a été d’une grande aide  avant notre départ. Mes remerciements vont aussi à l’ambassadeur mauricien, Iqbal Latona,  qui aide à débloquer la situation. Je souhaite au nom des membres de l’ICC un ramadan mubarak à tous mes frères et sœurs.

Raffique Santally dénonce les opérateurs malhonnêtes

Le président e la Muslim Youth Federation (MYF) Raffique Santally n’a pas été tendre envers les organisateurs du hajj qui plument les hajees et réclament des sommes exagérées. Lors d’une session de travail vendredi au siège de l’ICC, le président de la MYF a eu la dent dure contre 3 opérateurs qui réclament chacun de son côté plus d’argent aux hajees alors qu’ils ont réservé le même hôtel. Il a dénoncé un organisateur qui réclame Rs 5000 pour le ziyaraat alors que le prix pratiqué est de Rs 2500. Raffick Santally a menacé de tenir une conférence  de presse pour révélers les noms des opérateurs et demanderont aux hajees de ne pas faire confiance à ces organisateurs. Il demande aux responsables de ces organisations de revenir à de meilleurs sentiments et d’uniformiser leurs prix.

Par ailleurs, il a félicité le Chairman de l’ICC, le professeur Anwar Hussein Subratty pour avoir joué la carte de la transparence et déposé le rapport de la Pre-Hajj Mission à son retour de l’Arabie saoudite. Raffique Santally a rappelé qu’il travaille dans l’intérêt des hajees et compte plusieurs années d’expérience au sein du Hajj Commitee et comme organisateur. Il a indiqué qu’il était prêt à donner un coup de main pour que le Hajj 2017 soit mémorable.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

170717_elahee

Dr Khalil Elahee : «Nous avons trop politisé et trop ‘religiosisé’ notre société»

Chargé de cours au département de l’ingénierie à l’université de Maurice, le Dr Khalil Elahee …