mercredi , 24 juillet 2019
Accueil / People / Anooj Ramsurrun DG p.i. de la MBC : «Sans persévérance rien n’est acquis dans la vie»
Anooj Ramsurrun

Anooj Ramsurrun DG p.i. de la MBC : «Sans persévérance rien n’est acquis dans la vie»

Modeste et accessible, le directeur général par intérim de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), Anooj Ramsurrun, a une parfaite connaissance de l’outil audiovisuel et maîtrise les techniques de réalisation, de tournage ainsi que du montage.   

L’histoire d’amour d’Anooj Ramsurrun avec la MBC a commencé il y a 30 ans quand il y a fait son entrée comme ‘assistant graphic artist’.Les médias audiovisuels, télévision, radio, presse écrite et internet étant de plus en plus présents dans notre vie, le DG par intérim de la MBC est d’avis qu’il faut tout le temps penser à s’améliorer, être inventif, être créatif et innover pour rester compétitif et pour satisfaire une clientèle toujours plus exigeante.Pour lui, la communication a un rôle déterminant à jouer dans le management moderne.  C’est d’une part par l’explication et le dialogue qu’ il entend régler tous les problèmes et d’autre part faire voir au personnel le rôle qu’il devra jouer dans la mise en œuvre de toute stratégie de la MBC.

Anooj Ramsurrun considère tous les employés comme les membres de sa famille et il permet à chacun de s’épanouir à son rythme. Plutôt beau parleur et affable, il met cependant en garde ceux qui prendraient sa gentillesse comme une marque de faiblesse . « C’est quelqu’un de très ouvert qui respecte toutes les cultures et toutes les religions. Il ne permettra à personne de blesser les sentiments ou de critiquer les autres », nous laisse entendre un haut cadre à la MBC .

« Anooj Ramsurrun  connaît les valeurs de toutes les religions et de toutes les cultures.  Il a l’habitude de dire que sans le respect et la persévérance rien n’est acquis dans la vie », enchaîne un de ses proches.

Ayant une vision très claire de l’avenir, il nourrit de grands projets pour la télévision, surtout dans un monde en constante progression. « Il fait tout son possible pour rester au diapason des progrès technologiques et répondre aux attentes du public mauricien », nous assure-t-on.

Selon un de ses proches collaborateurs, le directeur par intérim souhaite de tout son cœur voir la MBC propager les valeurs d’antan qui s’effritent et voudrait aussi contribuer par des émissions à faire retrouver l’entente familiale. Pour lui, la MBC est un microcosme de la société mauricienne. « Il veut participer au développement humain afin de laisser après son départ l’image d’une personne disciplinée, simple et humaine », laisse-t-on entendre dans son entourage.

Son accession au poste de directeur par intérim ne lui donne pas la grosse tête et il garde les pieds sur terre pour inspirer les autres. «Mes portes restent ouvertes pour toutes les catégories d’employés», assure-t-il.  « Les critiques insensées ne lui font ni chaud ni froid et ne l’empêcheront pas de poursuivre sa mission », assure-t-il à son entourage.

Le DG p.i. a en tête des émissions locales qui apporteront les vraies valeurs dans les foyers. « Il a à cœur que les Mauriciens s’identifient aux émissions de la MBC et qu’ils suggèrent quels types d’émissions ils veulent pour être produits », nous dit l’un de ses proches collaborateurs. Pour lui, chaque Mauricien à le droit de s’exprimer pour dire ce qu’il désire  comme émissions.

Portrait

Nommé directeur général par intérim de la MBC le 1er juin 2017, Anooj Ramsurrun détient un degré en science politique de l’Institute of Management and Technical Studies à Delhi en Inde et un diplôme en Educational Television, Programme, Production and Direction de Deutsche Welle Television Training Centre  de Berlin, en Allemagne. Il détient aussi plusieurs certificats en Computer Graphics, video et Computer Animation d’institutions locales et internationales. Anooj Ramsurrun a été le secrétaire du Mauritius Broadcasting Services Staff Association (MBSSA) de 2011 à 2015. Il a toujours milité pour le bien-être des employés. Marié à Sheila, Assistant Systems Analyst, il a deux enfants. Tanvir, 23 ans, est ingénieur aéronautique à Toulouse en France et sa fille Varuna travaille au ministère de l’Environnement.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Leila Aljanabi

Leila Aljanabi : la restauratrice palestinienne du Caudan Waterfront

Leila  Aljanabi, d’origine palestinienne, est née au Brésil  et vit à Maurice depuis 20 ans …