dimanche , 17 novembre 2019
Accueil / Actualités / Anciens députés et députés sortants : ils misent sur leur expérience du terrain
301019_abdullah_salim_rajesh

Anciens députés et députés sortants : ils misent sur leur expérience du terrain

Ils ont servi leur circonscription en tant que députés, voire ministres. Ces députés sortants et anciens députés, qui brigueront une nouvelle fois les suffrages, comptent mettre à profit leur expérience du terrain pour faire la différence.

Abdullah Hossen : «Plus de loisirs pour les jeunes au no 2»

Abdullah HossenAncien Parliamentary Private Secretary (PPS) et ancien lord-maire, Abdullah Hossen briguera les suffrages dans la circonscription no 2 (Port-Louis Sud/Port-Louis Central) sous la bannière de l’Alliance Morisien (MSM-ML). Il dit connaître sa circonscription sur le bout des doigts. « Je suis né à la rue Royal, à Port-Louis, et j’ai grandi dans la capitale. Je connais beaucoup de gens ici et c’est d’ailleurs pour cette raison que je privilégie les exercices de porte-à-porte depuis le début de la campagne », avance-t-il. Néanmoins, il soutient que par les temps qui courent, les candidats n’ont pas le choix que d’utiliser les réseaux sociaux pour faire campagne. « Au sein de l’Alliance Morisien, nous avons une équipe qui gère les comptes des différents candidats sur Facebook et autres plateformes sociales. Il faut évoluer avec l’ère numérique », ajoute l’optométriste.

Concernant les projets qui lui tiennent à cœur, Abdullah Hossen soutient qu’il est primordial d’offrir aux jeunes de la circonscription plus de loisirs. « Dans plusieurs endroits, y compris au Ward IV, il y a un manque cruel de loisirs pour les jeunes. Nous voulons redonner aux Portlouisiens le plaisir de pratiquer une discipline sportive en aménageant des complexes dotés de toutes les facilités. Nous travaillons actuellement sur un projet d’aménagement de terrains de football en pelouse synthétique », souligne le candidat de l’Alliance Morisien. Par ailleurs, Abdullah Hossen soutient qu’il compte venir avec plusieurs projets d’infrastructure publique à Vallée-Pitot et dans d’autres endroits. « La fourniture 24/7 en eau potable, l’asphaltage des routes et un meilleur système de traitement des eaux usées figurent aussi à notre agenda pour la circonscription no 2 », conclut-il.


Rajesh Bhagwan : «Un grand marché à Beau-Bassin»

Rajesh BhagwanFigure incontournable de la circonscription no 20 (Beau-Bassin/Petite-Rivière), Rajesh Bhagwan en est, cette année, à sa neuvième participation aux élections générales. D’ailleurs, il a toujours été élu lors de ses huit dernières participations aux législatives. « Je fais de la politique depuis 1970, soit depuis presque 50 ans. Tout le monde me connaît à Beau-Bassin ainsi que dans les autres endroits de la circonscription. Cela dit, je ne me contente pas de cette popularité car je continue de labourer le terrain. Les gens me connaissent comme un député de proximité qui est toujours à l’écoute des problèmes auxquels font face les habitants », souligne le député sortant du Mouvement militant mauricien (MMM). Il se dit confiant que cette fois encore l’électorat du no 20 va lui faire confiance. « Quand vous œuvrez en faveur des habitants, c’est normal qu’ils vont vous renouveler leur confiance », avance l’ancien ministre de l’Environnement.

Rajesh Bhagwan soutient, par ailleurs, que la ville de Beau-Bassin a été négligée au cours de ces cinq dernières années. « Ceux au pouvoir n’ont même pas été en mesure de faire construire un terrain de football pour les jeunes de la région », déplore-t-il. Le député sortant dit avoir une multitude de projets pour la circonscription no 20, dont l’aménagement d’un grand marché à Beau-Bassin et aussi une salle de lecture ainsi qu’une médiathèque. Selon lui, les maisons de nombreux habitants ont été endommagées en raison des travaux liés au Métro Express. « Il va falloir trouver une solution pour soulager ces gens  », dit-il. Enfin, Rajesh Bhagwan est d’avis qu’il faudra trouver une solution permanente pour éradiquer le fléau de la drogue dans plusieurs endroits au no 20.


Salim Abbas Mamode : «Je connais chaque coin et recoin au no 3»

Salim Abbas MamodeAncien lord-maire de Port-Louis et député sortant de la circonscription no 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est), Salim Abbas Mamode briguera les suffrages sous la bannière de l’Alliance Nationale. Se décrivant comme un député de proximité, il dit connaître « les problèmes et la souffrance  » des habitants. « Je connais chaque coin et recoin de la circonscription. Je connais les habitants et j’ai à cœur de résoudre tous leurs problèmes. D’ailleurs, depuis le début de la campagne électorale, je suis très à l’écoute de leurs doléances », avance-t-il. Selon lui, le manque de
loisirs constitue un gros problème dans la circonscription no 3.

Parallèlement, Salim Abbas Mamode soutient qu’il a à cœur l’éradication de la drogue dans les différents endroits du no 3. « C’est un fléau qui touche de plus en plus de jeunes. Seule l’Alliance Nationale pourra mettre un frein à ce problème », dit-il. Il ajoute aussi qu’il existe un manque de loisirs et d’activités culturelles dans sa circonscription. « À Cité Martial, le manque de loisirs s’est fait ressentir au cours de ces dernières années. Je suis certain que les habitants sont impatients de vivre le changement », conclut-il.

Commentaires

A propos de Nuur-Uddin Jandanee

Ceci peut vous intéresser

121119_depute2_3

Circonscriptions Nos 2 et 3 : la parole aux élus

Dans les circonscriptions Nos 2 et 3, ce sont les candidats du MMM et de …