vendredi , 19 juillet 2019
Accueil / Actualités / An Noor Masjid de Camp Diable : un souhait du Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui (RA) réalisé
AN NOOR MASJID

An Noor Masjid de Camp Diable : un souhait du Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui (RA) réalisé

La Masjid An Noor de Camp Diable est gérée par la «World Islamic Mission »  (WIM).  Sa construction a vu se réaliser un souhait du maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui (RA).

Les fideles se rappellent en effet que ce fut lors de la visite qu’effectua  ce grand dignitaire religieux  dans le village en 1982 qu’il avait dit « Inch’Allah, il y aura un jour dans ce lieu une masjid de Ahlé Sunnat Wal Jamaat ». Effectivement après 17 ans, le maulana Shamim khodaddin, le fondateur et président du  «Mouvement Sunni du Sud », et Khateeb de la Jummah Masjid de Rose-Belle, connu pour son dévouement et son engagement pour le Deen,  eut une rencontre avec Bhai Youssouf Dhoorundhur, Ameen Mungroo (marhoom), et d’autres personnes pour  prendre la décision de faire construire une masjid dans la région comme  le souhaitait le Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui (RA).

Lors de cette rencontre, une décision fut prise de propager l’Aqeedah d’Ahlé Sunnat Wal Jammat, et dans la foulée, le Maulana  Khodadin confia à  bhai Eshan Mooraja, Yousouf Boolaky, et des amis de Grand Bois la tâche de commencer un programme spirituel avec les maj’liss et mehfil, dans des maisons des habitants du village. Et une décision fut aussi prise de créer une société au nom de Imam Ahmad Raza Noorani

Après des démarches entreprises par le Maulana Samim Khodadin, en 2007, le président de WIM, Sheik Mohammad Nasser Jaulim, accompagné  de son secrétaire Hammade Abdoollah furent mandatés par le Chief patron de WIM, le Maulana Anass Noorani Siddiqui, pour faire l’acquisition de 25 perches de terrain à La Chapelle Road, d’une valeur de Rs.1.5 million  pour la construction d’une masjid.

L’histoire  retiendra qu’après que le Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui (RA) eut formulé le vœu pour qu’il y ait une masjid à la Chapelle Road, c’est  son fils le Maulana Anass Noorani, Chief patron de WIM, qui procéda à la pose de la première pierre de la masjid et l’inaugura le 20 janvier  2013.  Il suggéra aux mussallis le nom de An Noor Masjid, qui fut accepté à l’unanimité.  Quelque temps après, Mohammad Sameer Mungroo a été choisi pour occuper le poste de président  de la masjid,  alors qu’il n’avait que 36ans.  Connu pour son dévouement, il a été reconduit à son poste par WIM.

Activités qui ont marqué l’histoire de la Masjid  An Noor

En 1981, WIM avait organisé la célébration de Yaum-Un-Nabi (saw) en la presence  de Qaide Ahlé Sunnat le Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui RA.

Le 2 octobre de l’an 2000  ce fut au tour du Mouvement Sunni du Sud d’organiser le Yaum-un-Nabi à l’école du gouvernement de Camp Diable, en la présence des Maulanas  Ahmad Bashir Keenoo,  Shamin Khodadin, Jamil Chooramun (marhoom), Afzal Roosaye, Fayaz Naimi, Qari Mansoor, Imam Noorani Elaheebux et autres Ulamas-é-Keram.

Le 15 avril 2007, le Yaun-Un-Nabi, fut organisé par le Mouvement Sunni du Sud, sur le terrain de football de Camp Diable en présence des Maulanas Ahmad Bashir Keenoo, Shamim Azhari, Mufti Ishaaq, Shamim Khodadin et autres Ulémas.

Message du Président

« Nous invitons les jeunes pour qu’ils fréquentent la masjid. Nous avons besoin de nous unir et nous avons aussi à faire face à toutes sortes de problèmes qui rongent notre société. Auparavant il n’y avait que quelques mussallis qui  fréquentaient la masjid. Nous avons travaillé en équipe pour inviter d’autres frères à venir à la masjid. Aujourd’hui c’est le même message que nous transmettons à nos jeunes de l’endroit. Car un jour ils auront un rôle à jouer dans la société  et devrons diriger à leur tour la masjid. »

La masjid est dirigée par un comité composé de  7 membres  placé  sous la supervision de WIM. Ils travaillent en étroite collaboration.

L’un des plus anciens musallis

Abdool Latiff MaghoAbdool Latiff Magho, 75 ans,  est parmi les plus vieux mussallis qui fréquentent la masjid. Ex-maître d’école primaire du gouvernement, il déplore l’attitude désinvolte de nos jeunes.  «C’est vrai que nous avons un gros problème au niveau de nos jeunes. Leur langage et leur comportement ne sont plus les mêmes que les jeunes d’autrefois. Ils n’ont aucun respect pour les personnes âgées. Et ce qui est triste, c’est qu’il  y a des parents, qui, au lieu de prendre des sanctions contre leurs enfants pour leur mauvais comportement dans la rue, dans le bus ou même à l’école, prennent pour cible les enseignants. Il faut retourner au système d’éducation à l’ancienne. Les jeunes croient tout savoir et se permettent tout, surtout avec les nouvelles technologies à leur portée. L’éducation doit retrouver ses lettres de noblesse et c’est le devoir des parents et de la ministre de l’Éducation de le faire», laisse-t-il entendre.

Comité de direction pour 2019

Président : Mohammad Sameer Mungroo
Membres : Nawsherawon Dhoorundhur, Hassenjee Ismael,  Noor Mutty, Eshan Magho, Abdul Ahad Domah et Ally Auhamad

Centre pour les dames

Les dames se rencontrent dans le hall de la madrassah pour  organiser toutes leurs activités.

Madrassah

Les responsables de la madrassah sont l’épouse de l’Imam du masjid et l’épouse du président.  Deux classes se tiennent du lundi a jeudi,  de 7 hr 00 a 8 hr 00 pour les enfants de 4 a 8 ans. Et de 16 h00 à 17 h 30 pour les enfants de 9 ans à monter.

Les samedis les cours débutent à 7 h00  pour se terminer à 9 h00.

Cours offert

Hifz, Tajweed,  l’ourdou et l’arabe

Cours additionnels : le samedi après Zoh’r de 13 h30 a 15 h 00, Un cours spéciale de Tajweed est dispensé à l’intention des jeunes.

Activités

La direction organise en période de vacances scolaires des sorties pour les enfants qui sont accompagnés  par leurs parents.

L’imam de masjid,   Ziad Uddin est originaire du Pakistan.

Abdus  Swamad Doomah, 63 ans, vendeur du journal « STAR »

Abdus  Swamad DoomahDepuis son plus jeune âge, Abdus  Swamad Doomah, 63 ans,  aidait son père Abdool Hakim, à vendre le journal STAR au village. Lui faisait du porte-à-porte et le journal se vendait à cette époque à 10 sous. «Le journal STAR n’est plus le même. Il y a  un grand changement dans la présentation du journal. Et je me souviens encore que les quelques musulmans qui habitaient la région, attendaient impatiemment chaque dimanche matin leur journal,» dit-il.

Mausolée de Peer Kurbaun Ali Shah (RA)

Mausolée de Peer Kurbaun Ali Shah (RA) Dans l’ancien cimetière  de Camp Diable se trouve le mausolée de Dada Peer Kurbaun Ali Shah (RA). Il est arrivé à Maurice le 9 octobre 1849, de Calcutta. Il est décédé le 13 juillet 1903 dans le village de Camp-Diable.

Commentaires

A propos de Fareed Dean

Ceci peut vous intéresser

Salsabil

Zanjabeel Co Ltd à GRNO : Salsabil, une marque populaire dans la cuisine mauricienne

Cela fait déjà 24 ans que les épices Salsabil donnent du goût à vos plats …