dimanche , 23 avril 2017
Accueil / Interview / [Amendements à la PoTA] BASHIR KHODABUX : « Le GM se comporte comme un esclave des Impérialistes »
bashir-khodabux

[Amendements à la PoTA] BASHIR KHODABUX : « Le GM se comporte comme un esclave des Impérialistes »

Ancien ministre et maintenant observateur politique, Bashir Khodabux dit haut et fort ce qu’il pense des amendements à la Prevention of Terrorism Act (PoTA).

  • Avec les amendements à la PoTA, quelqu’un qui soutient un groupe dit terroriste ou qui porte un vêtement avec l’effigie ou le nom d’un organisme interdit sera arrêté et traduit en justice. La question se pose : tous ces organismes interdits sont-ils réellement de nature terroriste car dans le passé l’OLP de Yasser Arafat était qualifié de mouvement terroriste ?

– D’abord il faut noter que le pouvoir de déclarer un groupe ou un individu comme étant “terroriste” est placé entre les mains du régime en place. Ce qui donne déjà à la démarche une motivation politique. Un gouvernement qui serait à la solde des puissances qui, pour des raisons géopolitiques et économiques passent leur temps à envahir et occuper des régions entières juste pour contrôler les ressources qui s`y trouvent, va de facto suivre les diktats de ces puissances-là.

  • De quelles « puissances » parlez-vous ?

– De l’Amérique et de l’Union Européenne sont à la base de toutes les guerres intestines au Moyen Orient et en Afghanistan. C’est le Pentagone et la CIA qui décident quel pays il faut déstabiliser et où il faudra un changement de régime. Après l`invasion de l`Irak et le renversement de Saddam Hussein, il n’y a pas eu une seule journée de paix au Moyen Orient. Au contraire, c`est la guerre perpétuelle. Pourtant, l`Occident nous avait promis la paix. En plus, ils ont planifié la tuerie de Saddam Hussein, de Kadhafi et de leurs proches. Les Occidentaux ont commis des massacres et ils continuent à le faire. Entretemps, Israël fait ce qu’il veut et les Palestiniens meurent chaque jour pour récupérer leurs terres. Il n`y aura jamais de paix au Moyen Orient aussi longtemps que les injustices commises par les Occidentaux et les Sionistes ne sont pas réparées. Mais qui va le faire ? sinon les victimes elles-mêmes. Les Occidentaux ont fait leurs guerres de “libération”. Les peuples du Moyen Orient sont en train de faire les leurs à leur façon et par tous les moyens. Ils en ont parfaitement le droit. Pour les croyants, c’est un devoir. Ils s’engagent au “Jihad”. Les non-croyants les qualifient de “terroristes”.

  • Voulez-vous dire que le gouvernement mauricien est en train de faire fausse route ?

– Ce que fait le gouvernement actuellement, c’est simplement de dire aux impérialistes occidentaux et leurs infâmes alliés sionistes: “ Nous sommes avec vous les yeux fermés”. La POTA, amendée, autorise le ministre à s’aligner sur la définition terroriste donnée par un autre État. Il faut entendre par là l’Occident. Donc le gouvernement mauricien se comporte comme un véritable “esclave”, des impérialistes occidentaux. Les musulmans avisés savent faire la différence entre les vrais “Jihadistes” et les “faux islamistes” qui ont été fabriqués par les impérialistes pour commettre des atrocités juste pour jeter le blâme sur les vrais combattants afin de discréditer le “Jihad” en soi.

  • Donc, Maurice ne doit pas se conformer aux listes de l’United Nations Security Council et du Council of the European Union ?

– Maurice n`est pas obligée de s’aligner sur des définitions décidées par d`autres. Elle possède ses propres lois déjà pour combattre le terrorisme d`où qu`il vienne. Les mesures existantes sont plus que suffisantes. Notre obligation internationale s`arrête là. Mais sir Anerood Jugnauth vise autre chose : il essaie de détourner l`attention sur des sujets qui ne demandent aucune priorité et il essaie en même temps de se racheter auprès de ces mêmes Anglo-Américains qu`il a provoqués à la manière de Don Quichotte.

  • Que voulez-vous dire ?

– En fait, ce qu`il veut dire, en langage codé, aux maîtres qu`il va lui-même suivre est ceci : “ The Chagos issue is all political. I am fighting for my political survival. You must play the game and give me a kick forward. I am ready to do anything to walk along with you. Just find a way of compromise for I need a face-saving device.” D`où l`extrême sévérité de cette nouvelle loi, qui étonnera même les plus radicaux des ultras de la droite mondiale. En effet, depuis qu`il a fait son cinéma devant les Anglais et les Américains, sir Anerood Jugnauth a vraiment la trouille.

  • Qu’en est-il de ces gens qui arborent un drapeau de l’ISIS sur leur maison en persistant à croire que ce n’est pas un mouvement terroriste ?

– Une loi qui vient restreindre les libertés des Mauriciens pour ce qui est de leurs choix d`insignes ou de drapeaux est non seulement incompatible avec la notion même de la liberté mais elle est aussi totalement ridicule, presque risible, si l`intention derrière n`était pas si sinistre et dangereuse. Si un jeune se pavane dans les rues avec un t-shirt proclamant sa solidarité avec les Palestiniens, disons le Hamas, est-ce qu`il sera interpellé, car les Occidentaux ont décrété que tous ceux qui prônent la lutte armée contre Israël sont considérés terroristes? Et si un autre Mauricien fait flotter sur sa maison, ou vend des drapeaux avec des insignes religieuses similaires aux mouvements islamistes ou des Talibans, commettra-t-il une offense même s`il n`existe aucun lien entre les deux ? Va-t-on l`arrêter et lui faire passer un mauvais quart d’heure, avant de découvrir plus tard qu`il n`y avait pas eu de délit? On se demande peut-être pourquoi le gouvernement persiste quand même avec des idées aussi ridicules.

  • Pourquoi alors ?

– Nous avons expliqué en partie quelques-unes des raisons. Mais la plus grave est celle-ci : Ne soyons pas hypocrites. Tout le monde sait que le “terrorisme” est associé, sans fondement d`ailleurs, à une communauté spécifique. Anerood Jugnauth semble ne jamais pouvoir “ get along well” avec cette communauté. Dans le passé, il y a eu le problème avec les Libyens dont l`Ambassadeur, Al-Jaddy fut expulsé le même jour, les propos insultants sur le Coran, la fouille corporelle des hajees, le retrait de la Muslim Personal Law et plus récemment, le démantèlement de la BAI, le traitement inhumain des marchands de rue de Port Louis et maintenant, le durcissement de la POTA, dont le premier passage avait poussé le Président Cassam Uteem à la démission. Il est difficile de ne pas conclure devant tous ces faits que ce ne sont pas les Musulmans qui sont visés.

Commentaires

A propos de Nasreen Mungroo-Keramuth

Ceci peut vous intéresser

roubina

La PPS Roubin Jadoo-Jaunbocus : « Je suis une battante et je crois dans la justice divine »

La Private Parliamentary Secretary (PPS) Roubina Jadoo-Jaunbocus se défend d’être intervenue en faveur des barons …