dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / People / Ambareen Hosanie : une maquilleuse aux doigts de fée
030717_ambareen

Ambareen Hosanie : une maquilleuse aux doigts de fée

Rouge à lèvres, mascaras, khôls, pinceaux, fards à paupières, fards à joues, paillettes. Voici en bref, l’univers glamour et coloré d’Ambareen Hosanie aussi connue comme Amber. Cette jeune femme est une maquilleuse aux doigts de fée.

Depuis très jeune, elle était tout le temps fascinée par le maquillage et l’art de mettre en valeur la beauté d’une femme.Amber propose différents types de maquillage pour diverses occasions : mariage, anniversaire, réception, entre autres. « Mes  clients sont libres pour choisir leurs modèles pour leur grand jour. Au cas où cela ne conviendrait pas à leur teint ou forme de visage, j’essaie de les convaincre de choisir d’autres types. Bien souvent ils apportent des photos prises de l’internet. Je les prends alors cela comme un défi et maquille selon la photo. Je suis vraiment encouragée quand un client apprécie mon travail. J’utilise des produits de maquillage de bonne qualité et des marques renommées internationalement telles que Anastasia Beverly Hills, Mac….  pour avoir des meilleurs résultats, » dit-elle.

Pourquoi ce métier ?

L’amour de ce métier est né quand Amber a remarqué la différence entre un visage avec maquillage et un visage et sans maquillage. « Le maquillage rend une femme plus féminine. Il valorise par exemple notre tenue. Je me suis aussi inspirée des maquillages sur  l’internet et des actrices indiennes et pakistanaises,», dit-elle encore.

Amber a débuté sa carrière en 2012 après une formation professionnelle. Elle a appris le maquillage indien mais au fil des années elle a dû s’improviser car les Mauriciens maintenant préfèrent le style de Hollywood. « J’ai rencontré pas mal de difficultés pour me faire connaître en tant que ‘Make Up Artist’ et de faire découvrir mes talents. J’ai créé des comptes sur des réseaux sociaux pour présenter mon travail. C’est plus facile pour les clients potentiels  de me contacter, », confie-t-elle.

En outre, elle a dû voyager et se débrouiller seule pour aller chez des clients. « Il y a beaucoup de maquilleuses à Maurice, mais chacune a sa façon de travailler. Le maquillage est un art et il faut être créative et  faire des choses différentes de temps en temps, »laisse-t-elle entendre. Mais, heureusement  elle peut compter sur ses parents. Ceux-ci n’ont jamais découragé Amber sans son choix de carrière. Sa sœur Swabireen, qui est aussi une fille douée la soutient tout le temps.

030717_ambareen2

030717_ambareen1

FICHE
Nom:   Hosanie
Prenom: Ambareen
Age: 28 ans
Plat préféré: les plats italiens (pâtes, pizza)
Passe temps : écouter  de la musique relaxante,  regarder  des films d’horreur
Rêve : rendre heureux mes parents et  réaliser  leurs  attentes
Couleur préférée : les couleurs neutres
Pays elle aimerait visiter : La Malaisie, Dubaï (peut être y travailler comme maquilleuse)
Autre talent : La coiffure et la cuisine
Famille : Une sœur

Tendances pour l’Eid

Amber nous livre quelques astuces pour que notre maquillage à l’occasion de l’Eid soit impeccable. Elle conseille aux femmes de se faire un soin de visage au moins une fois par mois. « Il faut boire beaucoup d’eau et bien hydrater la peau puisque nous sommes en hiver. Une peau propre et nette est la base d’un bon maquillage. Pour L’Eid, je dirais aux femmes d’essayer des nouvelles tendances telles que le rouge à lèvres de nuance neutre et le « glossy natural make-up », suggère-t-elle.. Malgré l’hiver le soleil brule encore la peau. « Une crème de solaire doit être utilisée pendant les sorties durant la journée pour éviter le bronzage non-désiré. Le soir il faut boire de l’eau car durant la journée nous jeûnons. Le rattrapage est primordial pour une peau bien hydratée, » conclut-elle.

Aliyah Zahra Ramphul

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Jameel Kurreemun

Jameel Kurreemun, importateur : «Les Mauriciens sont de plus en plus conscients de leur santé»

Dès son adolescence, Jameel Kurreemun, habitant Mont-Ida,  caressait le rêve d’avoir sa propre entreprise. Après …