vendredi , 23 février 2018
Accueil / Actualités / Ali Ackbar Lallmahomed, naatkwan : «J’ai réalisé mon rêve de voir le ‘rawza de Rasulallah’»
Ali Ackbar Lallmahomed

Ali Ackbar Lallmahomed, naatkwan : «J’ai réalisé mon rêve de voir le ‘rawza de Rasulallah’»

Ali Ackbar est le gagnant du concours national Aqeedat ke Phool édition 2017. Il a accompli l’umrah en compagnie de sa famille en décembre 2017. Rencontre.

Ali Ackbar a été émerveillé par sa visite des villes saintes de l’Arabie Saoudite. Il nous parle des émotions qu’il y a vécues. « C’était un rêve devenu réalité de voir le « rawza » de Rasulallah. Dans la plupart des naats, on utilise les mots  « Ham ko boulana ya Rasulallah, ». Finalement, il m’a appelé pour accomplir le ziyarat dans son sanctuaire, » se réjouit-il.

À Madina, son cœur battait de plus en plus fort alors qu’il s’approchait du « gumbad-e-Khazra », Ce qu’il a vu en images à la télévision était alors devant lui. Il ne pouvait retenir ses larmes. Il raconte qu’il allait entre 2 ou 3 heures avant chaque namaz pour réciter des naats devant le « gumbad-e-Khazra ».

D’ailleurs, il envisage le lancement de son album pour promouvoir les naats dans le monde. Le travail est en cours. Il tient à remercier le Centre culturel islamique (ICC) pour les billets de l’Umrah, l’Urdu Speaking Union et la MBC pour l’organisation du concours « Aqeedat ke Phool », Shehzaad Ahmed et Qari Naeem-ul-Haq qui l’ont aidé pour son voyage.

Parcours du naatkhwan

Ali Ackbar a commencé à réciter des naats à un très jeune âge. Il avoue que depuis il y a eu beaucoup de changements dans sa façon de vivre. Il croit fermement dans la barakah de Naat-e-Rassool. « Nos aînés nous ont toujours enseigné les louanges (Naat e Rasool) du prophète Muhammad (pssl). En se faisant, on témoigne du respect envers le prophète, » explique le jeune naatkwan.

« Lors de la phase finale, mon objectif était d’être classé parmi les trois premiers. Au moment des résultats, je ne pouvais retenir mes larmes quand on a annoncé le nom du gagnant, » dit-il.

Il s’est alors rappelé des duah de ses aînés, ses parents, son Janab et ses grands-parents qui ne sont plus de ce monde.

Répétitions

Il nous relate qu’il pratique l’interprétation des naats comme le font d’autres pour le qawwali en utilisant l’harmonium. Ce qui me permet d’améliorer la qualité de ma voix. « Afin d’être à l’aise pour interpréter des naats vous devez au préalable identifier la gamme de votre voix et répéter sur les octaves basses et hautes, » explique-t-il. Son petit frère l’accompagne en jouant le tabla. Ils font des répétitions souvent les soirs et durant les week-ends.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Azam Rujubali

Azam Rujubali: aucune compensation suite à son délogement

Azam Rujubali et ses proches qui ont été contraints d’évacuer leur domicile se trouvant sur …