lundi , 22 juillet 2019
Accueil / Actualités / Ahmad et Bilkiss Malleck Hossen : noces d’or pour Eid
Ahmad et Bilkiss Malleck Hossen

Ahmad et Bilkiss Malleck Hossen : noces d’or pour Eid

À l’heure où le nombre de mariages diminue et que celui de divorces augmente, on se demande s’il est encore possible pour un couple marié  de cohabiter et de s’aimer pendant de très nombreuses années.

Ahmad Malleck Hossen, 76 ans, et Bilkiss, 68 ans, apportent une réponse positive et convaincante à cette question. Ils fêteront, en effet, leur 50ème anniversaire de mariage le 5 juin 2019, le jour même que sera célébrée la fête Eid qui est aussi  un jour de grandes réjouissances.

Mariés le 5 juin 1969,  Ahmad et Bilkiss ont 3 fils et 2 filles. Bhai Ahmad nous raconte qu’il avait 26 ans quand il avait fait la rencontre de Bilkiss, âgée alors de 18 ans. C’est grâce à un entremetteur que les deux jeunes gens se sont connus et leur mariage a été célébré à la  salle Surtee Sunnee, à Port -Louis. Receveur d’autobus à ses débuts, Bhai Ahmad a gravi les échelons pour devenir superviseur et chef de gare.

Durant leurs 50 ans de vie commune, mari et femme ne se sont jamais disputés. Ils sont unanimes à dire qu’il n’y a aucune recette magique pour vivre heureux. « Faveur Allah  ki fine faire nous vive 50 ans ensam », disent-ils avec un brin de fierté. Bhai Ahmad, qui est aussi le muttawali de la masjid Bait-ul-Noor à Vallée-des-Prêtres, a déjà accompli le hadj et l’umrah en compagnie de son épouse.

« Kan ou devant Ka’aba Shareef ene seul kitchose ou demander. Ou demande Allah protège ou couple et protège ou la famille», nous dit-il.

Pour Bhai Ahmad et Bilkiss, 50 ans de mariage c’est l’occasion de se remémorer un demi-siècle de vie commune aux côtés d’une personne qui a partagé votre vie et qui vous a donné beaucoup de joie et de bonheur.

Avec le sourire, Bhai Ahmad nous dit que les liens qui l’unissent à son épouse sont solides et indestructibles, et qu’ils ont franchi les obstacles qui se sont présentés devant eux en se donnant la main. Le mercredi 5 juin, le couple va vivre de nouveau ces moments d’intense bonheur comme le jour où ils ont contracté le nikah. Bhai Ahmad souhaite que les jeunes prennent leur anniversaire de mariage de 50 ans comme exemple pour qu’eux aussi aient un mariage de longue durée. « Mo le cœur rempli de joie et mo remercie Allah pou So faveur », ajoute-t-il. « Nous avons transmis les vraies valeurs à nos enfants et petits-enfants et nous souhaitons être un exemple pour les générations futures », laisse-t-il entendre. Il souhaite  que dans quelques années ses noces d’or se transforment en noces de diamant.

Faveur Allah ki fine faire nous vive 50 ans ensam»

Le 5 juin, Bhai Ahmad compte célébrer son anniversaire de mariage en accomplissant deux rakaats de namaz pour remercier Allah pour Ses faveurs. « Mo pou demande dua pou ki Allah garde nous en bonne santé, prend nous sous So protection et pas laisse nous manque narien », dit-il.

La plus grande source de satisfaction de Bhai Ahmad et de son épouse :  les enfants remplissent leurs devoirs envers eux. « Mo banne zenfants pas laisse nous manque narien et zotte bien protège nous », nous confie le septuagénaire.

L’éclatement de la cellule familiale et le manque de sollicitude et d’attention des jeunes pour leurs aînés attristent Bhai Ahmad au plus haut point. Il mourrait de chagrin si ses enfants le plaçaient dans un hospice. Il lance un appel aux jeunes de ne pas briser le cœur de leurs parents. « Pas oublier zotte maman ni zotte papa. Reste d’accord et jamais pas rejette zotte parents. Si zotte envie gagne jannat, guette zotte maman et papa jusqu’à so dernier jour pou ki zotte zenfant oussi guette zotte pareil », dit-il.

Le jour de l’Eid-ul-Fitr, c’est autour d’un bon briani que Bhai Ahmad et Bilkiss vont recevoir leurs enfants et petits-enfants et le dernier venu,  un arrière- petit-enfant qui comble de bonheur toute la famille.

« Je passe un bon mois de Ramadan et durant ce mois j’ai été témoin de la fraternité vivante dans les masjids entre les mussalis», souligne-t-il.  Il souhaite qu’après le Ramadan cette fraternité, cet amour, ce respect et toutes ces marques de générosité  à l’égard des plus démunis continuent.

Il souhaite Eid Mubarak à tous les musulmans du monde entier.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah : «Nous fine faire boucoup sacrifices pou alle accomplir hadj»

Le hadj, un des cinq piliers de l’islam, est obligatoire au moins une fois dans …