jeudi , 23 mai 2019
Accueil / Rencontre / Ahad Pooloo, entrepreneur : «Les gens sont plus conscients de leur apparence physique»
Ahad Pooloo

Ahad Pooloo, entrepreneur : «Les gens sont plus conscients de leur apparence physique»

Ahad Pooloo, habitant du village d’Amaury a ouvert un gymnase à Bel Air Rivière Sèche en août dernier. Il affirme que les dames aussi veulent garder une bonne forme physique.

Cela fait des années qu’Ahad désirait ouvrir un gymnase après son retour d’Australie où il avait étudié la Business Management. Avant son retour a Maurice, il a travaillé comme lecteur de compteur (Metre reader) pour la compagnie Skilltech dans une banlieue de Sydney.

C’est là qu’il a développé un intérêt soutenu pour garder la forme. « J’ai commencé un cours de forme physique  et de nutrition et je travaillais à temps partiel en tant que consultant,» raconte-t-il.

De retour à Maurice en 2014, il a travaillé comme instructeur de conditionnement physique chez Lux à Grand Gaube où il pratiquait des activités telles que camps d’entraînement, aquagym, séances d’entraînement. « Féru des activités de remise en forme et ayant constaté également des problèmes de société tels que la toxicomanie et le manque d’activités dans le village, je voulais vraiment ouvrir un gymnase,» ajoute-t-il. Selon lui, un gymnase permet aux gens d’avoir un endroit pour une activité saine. Après trois mois de fonctionnement, le résultat a été excellent pour le propriétaire de Gym Tonic. Ahad a eu des amis et des bénévoles pour l’aider à installer son gymnase et très vite beaucoup de gens sont devenus des membres.

Cependant,  en tant qu’entrepreneur il est confronté aux frais élevés du loyer. Heureusement, ses parents l’ont aidé à payer le loyer. En outre, il lui a fallu beaucoup de temps pour faire son choix pour les équipements du gymnase. « Cela prend du temps pour faire la sélection des meilleurs équipements qui sont durables et de dernier cri pour attirer plus de jeunes,» fait-il comprendre.

Étrangement, ajoute notre interlocuteur, la réaction des dames a également été excellente. Avec l’évolution des tendances selon Ahad, les femmes et les filles du village prennent soin de leur corps et souhaitent maintenir leur condition physique. « Nous avons créé un environnement dans notre  gymnase où les femmes se sentent à l’aise.  Nous avons également des formatrices pour comprendre et aider les femmes, » dit-il encore.

Comment attire-t-il plus de clients ? Une fois par mois, Ahad Pooloo organise une journée porte ouverte pour encourager les gens à venir voir comment fonctionne le gymnase. À l’avenir, Ahad souhaite  ouvrir d’autres gymnases ailleurs.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Hafiz Faiz Rasool

Hafiz Faiz Rasool, docteur en ‘Quranic Sociology’ : «Le Coran dispose de toutes les réponses aux problèmes de société»

C’est pour la troisième année consécutive que le Dr Hafiz Faiz Rasool, d’origine pakistanaise, dirige …