dimanche , 16 juin 2019
Accueil / Actualités / Agression alléguée du ministre Callichurn : controverse autour de sa présence à la fête Eid d’une mosquée
Soodesh Callichurn

Agression alléguée du ministre Callichurn : controverse autour de sa présence à la fête Eid d’une mosquée

Arrêté deux jours plus tôt par la police, Altamess Emamdin a été relâché le vendredi 7 juin après midi. Il est accusé par le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, de l’avoir menacé devant une mosquée à Triolet le jour de l’Eid.

L’incident s’est passé le mercredi matin, 5 juin, après la prière de l’Eid. Dans sa déposition au poste de police de Triolet, le ministre indique qu’il se trouvait à l’extérieur de la mosquée Bagh-e-Muhammadi de Triolet lorsqu’Altamess Emamdin, un habitant de Triolet qui revenait de la prière, lui aurait proféré des menaces. Altamess Emamdin a été arrêté puis relâché le vendredi 7 juin après avoir fourni une caution de Rs 7 500 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 50 000.

Le ministre Callichurn a justifié sa présence par une invitation qu’il aurait reçue dans le cadre d’une cérémonie organisée à l’occasion de l’Eid. Or, dans un communiqué émis le vendredi 7 juin, la direction de la mosquée Bagh-e-Muhammadi a pris à contre-pied le ministre en soulignant que celui-ci n’a jamais été invité. « C’est la politique depuis 40 ans de la Bagh-e-Muhammadi Musjid de ne pas inviter de politiciens à ses fonctions. Le 5 juin, la prière d’Eid-ul-Fitr se tenait à la Musjid comme cela se fait traditionnellement. Aucune autre activité n’a été organisée avant ou après la prière, ni aucun politicien n’était invité pour l’occasion.» Et d’ajouter « que la personne impliquée dans l’incident avec le ministre Callichurn n’est ni un membre ni un habitué de la mosquée. » La direction de la mosquée rapporte également que le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, ainsi que le PPS Ramkaun ont été aperçus à l’extérieur de l’enceinte de la mosquée. Ces derniers, selon le communiqué, « saluaient les fidèles à la sortie de la mosquée.»

La réaction de Soodesh Callichurn ne s’est pas fait attendre. Dans une déclaration à Radio Plus, vendredi 7 juin après-midi, le ministre du Travail contredit la direction de la mosquée. Le ministre affirme avoir bel et bien reçu une invitation de la mosquée pour une fête le jour de l’Eid. « J’étais présent dans le périmètre de la mosquée comme tous les ans », a-t-il affirmé. Le ministre soutient « avoir été invité par des membres de la mosquée ». Tibye Jeeawody, qui se présente comme l’un de ces membres, a confirmé la version du ministre Callichurn. Par ailleurs, le ministre a assigné trois témoins dans sa déposition au poste de police de Triolet, à savoir, le PPS Ramkaun, Reza Najurally et Tibye Jeeawody.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Al-Ihsaan

Durant Ramadan : Al-Ihsaan vient en aide aux démunis de 13 pays

Même si Maurice est un tout petit point sur la carte du monde, en revanche, …