mardi , 21 mai 2019
Accueil / Actualités / Agressé au collège : Ouzair Jeetoo a eu un doigt et le tendon sectionnés
Ouzair Jeetoo

Agressé au collège : Ouzair Jeetoo a eu un doigt et le tendon sectionnés

Les cas de harcèlement et d’agression deviennent de plus en plus fréquents dans les établissements scolaires. Cette fois-ci, c’est un collégien de 13 ans, Muhammad Ouzair Jeetoo, qui a été agressé par des élèves durant la récréation dans l’enceinte du collège d’État de Vacoas.

Ouzair vit un véritable calvaire depuis qu’il fréquente le Vacoas SSS. Il se dit harcelé par un groupe composé de cinq élèves depuis l’année dernière. Mais le lundi 24 septembre 2018, les choses ont pris une autre tournure. En effet, juste avant la récréation, les cinq étudiants ont décidé de lui jouer un sale tour en attachant son sac à un pupitre. Ils se sont ensuite mis à le taquiner et en arrivant près de la porte de sortie, l’un d’eux l’a poussé contre la porte vitrée. Ouzair a été grièvement blessé aux doigts et a été conduit en urgence par un ‘caretaker’ à l’hôpital Victoria à Candos où il a dû subir une intervention chirurgicale.

Le jeune garçon a eu un doigt sectionné et trois autres coupés. Il a failli également perdre l’usage de sa main gauche. Toujours admis à l’hôpital, l’état de santé du petit est jugé stable. Il raconte qu’il est victime de harcèlement et d’agression de ces cinq élèves depuis l’année dernière. « Zot in attache mo sac avec la table. Quand mo pe démaille mo sac zot pe bat moi lor mo latet. Kan mo arrive pres avec la porte, ene zenfant in pousse moi. Kan mon sépare mo figure mo lamain in tap avec la porte et vitre la in casser et mo ban le doigt in couper. Mo tandon osi in couper du sang ti pe sorti beaucoup et mo ti pe trouve noir », raconte-t-il. Il ajoute qu’il avait déjà alerté le recteur du collège mais que celui-ci n’a jamais pris les mesures qui s’imposent.

Ouzair est décrit comme un enfant timide par ses parents et qu’il n’aimait pas trop fréquenter les autres élèves. Sa mère, Samirah, avance que tout le temps, c’est le même groupe d’élèves qui taquine son fils. Elle raconte que dans le passé, des élèves ont endommagé la voiture d’un enseignant et ils ont pointé du doigt Ouzair. Ses parents ont préféré rembourser les frais de réparation pour éviter des problèmes. Le père d’Ouzair, Siddick Jeetoo, fait ressortir que son fils voulait quitter ce collège. « Mon fils est traumatisé par les comportements des élèves de sa classe. J’ai à maintes reprises rapporté les cas de harcèlement sur mon fils au recteur mais rien n’a été fait. Maintenant, les médecins estiment qu’Ouzair risque de vivre avec un handicap », s’insurge-t-il.
Les proches d’Ouzair Jeetoo ont déjà alerté le ministère de l’Éducation et une enquête policière a été ouverte.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Me Assad Peeroo

Elle a obtenu la liberté conditionnelle – Assad Peeroo : «Sajinaz Muhammed n’est pas une terroriste»

Sajinaz Muhammed, soupçonnée d’être à l’origine des menaces d’attaques terroristes sue le réseau social Facebook, …