vendredi , 24 mai 2019
Accueil / Actualités / Afzal Hosseny, alias Social Man, arrêté pour collecte illégale
Afzal Hosseny

Afzal Hosseny, alias Social Man, arrêté pour collecte illégale

Afzal Hosseny faisait une collecte illégale devant la mosquée de Valentina au nom de Falaknaz, 24 ans, une habitante de Pailles, victime d’un accident de Quad Bike, le 2 août 2018 et depuis clouée au lit. Identifié et immobilisé par les fidèles après la prière du vendredi, il a été remis à la police de Phoenix.

Afzal Hosseny, aussi connu comme Wassim Mohammad Socialman sur  Facebook, a voulu profiter du malheur de Falaknaz pour se remplir les poches. Son petit jeu a heureusement pris fin grâce aux efforts coordonnés des associations telles que l’Union Muslim Mauritius (UMM), SDF Relief Team et SSP Team et du travailleur social, Abdool Nasser Hosenally, qui, depuis plusieurs semaines déjà, ont attiré l’attention sur Facebook sur les manigances du présumé escroc.  Des messages ont circulé auprès des fidèles de différentes mosquées pour l’intercepter immédiatement et le remettre à la police s’il faisait une collecte devant les mosquées.  « Nous avions déjà dénoncé cet homme depuis plusieurs semaines. Nous le connaissons bien car il demande l’aumône depuis huit ans sous prétexte qu’il est handicapé des pieds. Mais quand la famille de Falaknaz nous a informés que le dénommé Afzal Hosseny est venu rendre visite à la fille et a pris le certificat médical et la carte d’identité pour effectuer des collectes en se faisant passer pour un grand travailleur sociale,  j’ai informé toutes les associations qui travaillent en collaboration avec nous pour le faire arrêter », nous dit Abdool Nasser.

Ce dernier a posté une photo d’Afzal Hosseny sur Facebook. Vendredi, après la prière du vendredi à la mosquée de Valentina à Phœnix, l’escroc a commencé à faire une collecte en présentant les documents de Falaknaz, Mais très vite, grâce à des photos qui étaient en circulation, des personnes ont pu l’identifier et l’ont immobilisé jusqu’à l’arrivée de la police de Phoenix. Le présumé escroc avait un autre complice qui a réussi à prendre la fuite. La police l’a soumis à une fouille corporelle et de l’argent a été retrouvé sur lui ainsi que des comprimés psychotropes. Il a été placé en détention et la police poursuit son enquête.

Nassimah, la mère de Falaknaz, dit être attristée et bouleversée par cette affaire. Elle s’est déjà rendue à deux reprises au poste de police de Pailles pour consigner une déposition après avoir été mise au courant que le dénommé Afzal faisait des collectes illégales au nom de sa fille. « La police fine refiz prend mo déposition.  Zot dire moi bizin ena preuve et reussi kone kot dimoune la été », nous dit-elle.

Selon elle, le présumé escroc est venu chez elle, il y a un mois environ, pour venir sympathiser en se présentant comme un travailleur social. Il avait exigé à Nassimah de lui remettre une copie du certificat médical de Falaknaz et aussi une copie de sa carte d’identité. « Il m’avait dit qu’il allait déposer ces documents dans trois mosquées afin que je puisse avoir de l’aide. Puis j’ai appris qu’il est passé dans plusieurs mosquées et même dans des magasins à Plaine-Verte et à la rue La Corderie, Vallée-Pitot et un peu partout pour collecter de l’argent au nom de ma fille. Ces personnes-là n’ont aucun remords ni d’humanité pour profiter du malheur des gens. J’espère que ses complices aussi vont être arrêtés. J’en profite pour dire que je n’ai jamais autorisé personne à faire des collectes au nom de ma fille », assure Nassimah.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Talha Ibrahim Atchia

Talha Ibrahim Atchia, lauréat et hafiz : «Les jeunes banalisent le taraweeh»

Constat chagrinant de Mohamed Ibrahim Talha Atchia, hafiz et lauréat. Les jeunes délaissent le taraweeh …