dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Actualités / Affaire Bet365 – Roshi Bhadain : «Une machination politique»
Roshi Bhadain

Affaire Bet365 – Roshi Bhadain : «Une machination politique»

L’enquête sur l’affaire Bet365 se poursuit. De retour au pays cette semaine, Roshi Bhadin était au CCID ce vendredi pour son interrogatoire. Il a démonté les allégations de Husein Abdool Rahim et indique qu’il y a « une machination et une motivation politique » derrière le retournement de veste de Husein Abdool Rahim.

C’est vers 10h15 ce vendredi que l’ancien ministre de la Bonne gouvernance est arrivé dans les locaux du CCID où il a été entendu pendant près de huit heures. Il a expliqué aux hommes de l’ACP Devanand Reekoye les événements liés à toute cette affaire ainsi que les circonstances de sa rencontre avec les journalistes Nad Sivaramen et Yasin Denmamode ainsi que Husein Abdool Rahim. Soulignons qu’il a lui-même écrit sa déposition.

Roshi Bhadain a vite démonté les allégations de Husein Abdool Rahim qui l’accuse d’avoir comploté pour qu’il jure un faux affidavit afin de faire tomber Ravi Yerrigadoo. Le leader du Reform Party soutient cependant qu’il n’a pas participé à la rédaction de l’affidavit. «Il avait retenu les services d’Ashley Hurhangee et de l’avouée Nanda Hurhangee. Il avait décidé d’aller de l’avant avec l’affidavit », indique-t-il et d’ajouter que pour lui, Husein Abdool Rahim s’est servi des gens. « C’est un escroc », estime Bhadain.

Par ailleurs, Roshi Bhadain laisse entendre que Husein Abdool Rahim a changé de version par pure « machination et motivation politique ». « Je n’ai fait que lui donner des conseils et ce, bien avant que toute cette affaire n’éclate au grand jour », indique-t-il. Selon lui, le 10 septembre, Nad Sivaramen l’a appelé pour lui dire qu’une personne avait « ene gro case pou disclose » et qu’elle avait besoin d’un avocat. C’est ainsi que le même soir, l’homme de loi dit avoir accepté de les rencontrer à son bureau « sur l’insistance du directeur des publications du groupe La Sentinelle ».

« Ti ena anomali dan la fason Husein ti pe rakont sa zistwar la. Mone consey li denonce sa l’Icac et li pou bénéficier ene protection en vertu l’article 49 de la Prevention of Corruption Act », soutient l’ancien ministre. Il ajoute qu’il a ainsi conseillé à Husein Abdool Rahim de jurer un affidavit et d’y ajouter les annexes tout en gardant en tête que c’est à l’Icac de mener son enquête.
Me Hurhangee dépose un document contre HAR Me Ashley Hurhangee, ex-homme de loi de Husein Abdool Rahim, a déposé un document contre ce dernier. Ce document comprend un message WhatsApp dans lequel le dénonciateur dit à son ex-copine : « I am the guy who can make the Attorney General fall down. » Yousuf Mohamed, avocat d’Ashley Hurhangee, a déclaré qu’il n’y a pas eu de complot mais qu’il y a eu une conspiration pour « démentir le premier affidavit de Husein Abdool Rahim. »

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

mosquée

Masjid Bilaal , Triolet : la construction nécessitera une somme de Rs 17 million

Le lundi 4 décembre la première pierre de Masjid Bilaal à Triolet a été posée …