jeudi , 22 février 2018
Accueil / Actualités / Acte de barbarie : Tibye battu et laissé pour mort par un jeune de 18 ans
Tibye
Tibye

Acte de barbarie : Tibye battu et laissé pour mort par un jeune de 18 ans

Le village de Bel-Air Rivière-Sèche est toujours sous le choc. Un sexagénaire a été victime d’un acte de barbarie d’une rare violence commis par un jeune de 18 ans.

Tibye Najim, âgé de 62 ans, marié et père de trois enfants et également grand père de trois petits enfants, habite sur la Route Royal à Bel-Air-Rivière-Sèche. Cet ancien ferrailleur est connu comme Kelall dans son village. Jusqu’ici il avait le respect de tout le monde dans sa localité et était connu comme un homme sympathique.

Le Jeudi 04 janvier aux alentours de 18h00, comme à l’accoutumée, Tibye faisait une marche dans la localité.  Il aimait rendre visite à ses petits enfants qui habitent dans la même localité. Selon,  Shirine sa fille, ainée qui habite avec ses parents, son père revenait à la maison une demi-heure plus tard. En chemin, vu son âgé avancé, Tibye avait une envie pressante de se soulager.  Il est allé dans une cour abandonnée et là il est tombé sur un certain Kamlesh Mungur (18 ans), connu comme le  fauteur de troubles de la localité.  Le jeune homme  a vu Tibye. Il paraît qu’il avait une rancune  contre le vieil homme et il a voulu se venger.

Il a abordé la victime en lui disant « ki to pe fer la».  Mais Tibye  n’a pas eu le temps de terminer sa phase.  Fou de rage et de la haine, Kamlesh s’est défoulé sur le vieil homme. « Il a commencé à injurier mon père et sans aucune pitié,  il a commencé à l’agresser sauvagement. Mon père qui est un homme sans défense n’a même pas pu éviter les coups. Il a même saisi une pierre et a  donné des coups à mon père sur son visage. Ensuite, il a roué mon père des coups », raconte Shirine.

Scène d’horreur

Tibye a lancé des cris de détresse. Des habitants de la localité qui revenaient de la prière, ont constaté cette scène d’horreur. Ils ont couru vers la  victime pour lui venir en aide. Quant au présumé agresseur, il a pris la fuite. Tibye s’est écroulé sur le sol. On pouvait à peine reconnaître son visage.

Pour Shirine, son père a été battu à mort.  Le visage boursouflé, le sexagénaire a du mal à s’exprimer.  Il se plaint de douleurs et il est toujours sous le choc. Ses enfants et même les habitants de la région sont révoltés. Shirine est d’avis que son père a été victime d’un règlement de comptes. « Un an et demi de cela, le jeune homme, qui a un problème de drogue, avait volé des chaises en plastique dans sa cour. Tibye l’avait dénoncé à la police.  Ce qu’il n’a pas encore digéré », dit-elle.

Intervention chirurgicale

Par la suite, la victime a été transportée d’urgence à l’hôpital de Flacq pour recevoir des soins avant d’être transférée à l’hôpital SSRN où elle a été admise. Cette semaine, le sexagénaire a subi une intervention chirurgicale à la mâchoire qui a été fracturée.

Le suspect a été arrêté par la police de Bel-Air-Rivière-Sèche sous une charge provisoire de « Serious assault with premeditation ». La police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle. Il a été reconduit en cellule policière. Shirine et ses proches lancent un appel aux autorités concernées pour ne pas accorder la caution à Kamlesh. Ils craignent pour leur sécurité et celle de leur père. « Li fine dire li pou gagne moi aussi bientôt ; pas gagne tracas. Sa kalite dimoune la bizin mette zot dans ene prison perna place pou zot dans la société », conclut Shirine.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Azam Rujubali

Azam Rujubali: aucune compensation suite à son délogement

Azam Rujubali et ses proches qui ont été contraints d’évacuer leur domicile se trouvant sur …