samedi , 22 juillet 2017
Accueil / Société / Accidents: 7 morts cette semaine
7-morts

Accidents: 7 morts cette semaine

Durant la semaine dernière 8 personnes sont mortes. Cette semaine 7 nouveaux morts s’ajoutent à la liste. En moins de 15 jours, 15 personnes sont décédées. Ainsi, accidents tragiques, meurtres, accidents de la route, suicide ou par même négligence médicale, la liste des morts ne cesse de s’allonger.Lundi, on apprend le décès du petit Yeshaan Fowdar, trois ans. Il était admis à l’hopital Jeetoo, à Port Louis. Ses proches soutiennent qu’il a perdu la vie à la suite d’une négligence médicale. Le garçonnet domicilié à Ripailles, a rendu l’âme alors qu’il était en traitement. Pour ses parents Nivedita et Khemjay Fowdar, plusieurs zones d’ombre entourent son décès.

On apprend également la disparition de Joachim Paumero, un Français de 26 ans en vacances à Maurice. Il était porté manquant depuis samedi dernier. Il avait quitté sa résidence, la veille à 23 h pour se rendre dans un pub à Cascavelle.

Enfin un homme de 79 ans, André Gaëtan Duval, est décédé suite à une agression. Il avait été transporté d’urgence à l’hôpital Jeetoo vendredi dernier. Il a rendu l’âme trois jours après son admission. L’autopsie pratiquée par le médecin légiste de la police a attribué le décès à une « hypotropic cardiomyopathy ». Il a expliqué qu’il avait été agressé avec un morceau de bois parce qu’il avait refusé de donner de l’argent à son agresseur. Un dénommé Jean-Noël Lafontan, âgé de 37 ans, est passé aux aveux et a été arrêté.

Mardi, le pays a été secoué par la mort de Wendina Narayasami, une étudiante de 21 ans. Elle a été poignardée par son ami Marouf Hadgi Latchimy, un religieux de 39 ans d’origine réunionnaise. Le drame a eu lieu à son domicile à Social Welfare Road, Chemin-Grenier. Le religieux a ensuite tenté de mettre fin à ses jours. Le suspect est en liberté conditionnelle. Grièvement blessé, Marouf Hadgi Latchimy est admis aux soins intensifs à l’hôpital Jawaharlal Nehru à Rose-Belle sous surveillance policière.

Max Marie Phillogène habitant de Quatre-Bornes, âgé de 81 ans a été renversé par une voiture mardi soir. Et le lendemain, l’octogénaire a rendu l’âme. Son fils de 51 ans, qui l’accompagnait au moment de l’accident, a eu les pieds fracturés. Max Marie Phillogène et son fils marchaient le long de la rue St-Jean, Quatre-Bornes, quand une voiture conduite par Marie Joel Masse, 39 ans, les a violemment percutés. Le chauffeur de la voiture a comparu mercredi devant le tribunal de Rose-Hill où une charge provisoire d’homicide involontaire. Il a été libéré après avoir fourni une caution.

Vishal Gurroby, 41 ans habitant de Pointe Aux Canonniers a fait une chute d’un mur le 14 juillet. Grièvement blessé, il s’est retrouvé à l’unité des soins intensifs de l’hôpital SSRN. Il n’a pas survécu à ses blessures et a rendu l’âme mardi après-midi.

Mercredi, une violente collision impliquant une voiture et un minibus a eu lieu à Sorèze. La voiture était en panne et ses feux de détresse n’étaient pas allumés quand un minibus, qui se dirigeait en direction de Réduit, l’a percutée. Deux blessés sont à déplorer.

Jeudi, un jeune homme de 18 ans Roshan Purlackee, habitant de Triolet, a perdu la vie.Alors qu’il circulait à moto, il a heurté un bus à Notre-Dame, Montagne-Longue. Le bus effectuait le trajet Port-Louis-Montagne-Longue alors que la victime venait en sens inverse.

Un passager qui se trouvait sur la moto a été blessé. Il a été transporté à l’hôpital du Nord où il a été admis. Ce drame porte à 78 le nombre de victimes d’accidents de la route depuis le début de l’année. Dans la même journée, un deuxième accident de la route est survenu au rond-point de Rose-Belle impliquant deux camions. Les deux véhicules se sont renversés après la collision. Cet accident a fait trois blessés légers.

Et la journée se termine par une découverte macabre. Le corps sans vie de Marie Georgette DigDig, 50 ans, a été repêché au large de l’île-aux-Bénitiers jeudi après-midi. Cette habitante de Case-Noyale était portée manquante depuis mercredi 20 juillet. Elle était sortie pour une partie de pêche. C’est grâce à l’Helicopter Squadron de la police que le corps de Marie Georgette DigDig a été retrouvé.

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

Des mendiants à proximité de la Jummah Masjid...

La mendicité devant les mosquées

Il ne manque jamais de mendiants devant la Markazi Mosque de la rue SSR et …