jeudi , 21 septembre 2017
Accueil / Société / Accident : Les parents d’Irfaan Babooa, 22 ans, veulent savoir la cause réelle
irfaan

Accident : Les parents d’Irfaan Babooa, 22 ans, veulent savoir la cause réelle

Alors que ses parents se préparaient à accueillir la nouvelle année, Irfaan Bobooa, 22 ans, un habitant de Pont St-Louis à Pailles est mort, dans la nuit de samedi à dimanche à Roche-Bois alors qu’il était à moto avec un ami.Ses proches réfutent la thèse selon laquelle Irfaan participait à un rallye sur l’autoroute avec d’autres motocyclistes. Selon ses cousins, il n’était même pas propriétaire d’une moto et n’a jamais participé à une course. Des zones d’ombre subsistent sur la véritable raison de la mort d’Irfaan vu que la motocyclette que son ami pilotait a disparu. Selon certains proches qui se sont rendus sur le lieu de l’accident, des témoins, qui n’ont pas voulu divulguer leur identité, ont indiqué qu’à la tombée de la nuit, des jeunes se tiennent sur la passerelle pour lancer des pierres sur des passants. Il se pourrait que le pilote ait perdu le contrôle de son engin quand une pierre l’a atteint et que son passager et lui aient été les victimes des lanceurs de pierre. Selon le rapport d’autopsie, Irfaan est mort à la suite de multiples blessures. Son ami, admis à l’hôpital Dr Jeetoo, souffre de nombreuses contusions.

Nazma, la mère d’Irfaan, est encore sous le choc après la disparition soudaine de celui-ci. En larmes, elle nous raconte qu’Irfaan était un garçon docile et serviable qui travaillait à temps partiel dans une entreprise. Après son travail, il ne sortait que très rarement. Ses cousins (qui vivent à proximité) et lui se réunissaient jusqu’à fort tard pour bavarder devant leur résidence.

La mère d’Irfaan voit un signe prémonitoire dans la visite qu’il a rendue à sa grand-mère et ses tantes à Vacoas le jour même de sa mort. « Nous ti trouve sa drôle ki irfaan fine alle ranne visite banne famille », dit-elle. Il pleuvait des cordes ce soir-là et son pantalon était trempé. Sa tante lui a fait des câlins et lui a dit d’être prudent car il y a un an, il avait fait une chute à moto et s’était blessé au pied. « Irfaan fine répone ki li pou aller avant zotte », nous dit sa mère en sanglotant.

Dans la nuit de dimanche, ses proches ont été informés par téléphone qu’Irfaan a été transporté à l’hôpital Dr Jeetoo. Quelques heures après, il a rendu l’âme. Pour ses cousins, il était un garçon au coeur d’or qui était toujours prêt à rendre service. La semaine dernière, son cousin et lui ont assisté à la célébration du Yaum-Un-Nabi et ont dégusté un briani. « Mo la tête fatigué mo ti trop proche avec Irfaan. Li trop jeune pou mort sa l’âge-là », dit-il.

Les proches d’Irfaan ne comptent pas rester les bras croisés et demandent à la police d’approfondir l’enquête pour connaître la vérité afin qu’il n’y ait pas d’autres victimes. « Nous envie conne la vérité couma li fine mort. Pas ti éna rallye ni le course moto. Irfaan et so camarade fine victime banne lanceurs de pierre », martèle un proche. Sa mère remercie tous ceux qui l’ont aidée durant ces moments de grande tristesse. « Mo fine perdi mo missié ena 5 ans, aster-là mo perdi ene lotte homme dans lacaze », dit-elle.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

140817_trois-jeunes

Initiative de trois jeunes : une maison incendiée reconstruite en trois semaines

Trois jeunes ont trouvé de l’aide à travers Facebook pour aider une famille en détresse …