vendredi , 23 août 2019
Accueil / Actualités / Accident fatal : Hareef Rusmally meurt le lendemain de son départ à la retraite
Hareef Rusmally

Accident fatal : Hareef Rusmally meurt le lendemain de son départ à la retraite

Après avoir pris sa retraite le jeudi 29 mars, Hareef Rusmally, 64 ans, un habitant de Terre Rouge, pensait pouvoir couler des jours tranquilles. Malheureusement, le lendemain même, l’ancien ‘office attendant’ du gouvernement se trouvait sur sa motocyclette quand il a été renversé par un poids lourd.

En ce vendredi matin fatidique, il a reçu un appel de son épouse qui travaille à l’hôpital SSRN. Cette dernière qui avait oublié sa paire de lunettes a demandé à Hareef de les lui apporter. Sans perdre de temps, Hareef est allé remettre les lunettes de son épouse à l’hôpital du Nord. Il ne se doutait pas que c’était la dernière fois qu’il allait voir son épouse et qu’il avait rendez-vous avec la mort. Sur le chemin du retour pour rentrer chez lui, la victime a heurté, non loin de l’hôpital, un camion benne à ordures. Selon les recoupements d’informations, le poids lourd a fait une fausse manœuvre et Haniff n’a pu éviter l’accident. Il a été violemment projeté sur l’asphalte et est mort sur le coup. Le rapport de l’autopsie attribue la mort de la victime à une fracture du crâne.

Chez la famille Rusmally à Terre Rouge c’est la consternation. Pour Shazad, le fils de la victime, l’accident restera à jamais gravé dans sa mémoire. Juste après l’accident, il était dans un autobus pour se rendre à Port Louis et ce qu’il a vu l’a glacé d’effroi.

« J’étais dans le bus, quand j’ai vu un policier en train de régler la circulation. J’ai regardé et c’est alors que j’ai reconnu la motocyclette de mon père. Monn arrête bis là monn desann, » nous raconte-t-il avec émotion. « Le corps gisant sur l’asphalte était déjà recouvert d’un drap. J’ai tout de suite compris qu’il s’agissait de mon père. C’était vraiment dur pour moi et difficile à effacer dans ma mémoire, » poursuit Shazad.

Le chauffeur du camion, un Vacoassien de 43 ans, a été conduit au poste de police où il s’est soumis à un alcootest qui s’est révélé négatif. Il a comparu le jour même devant le tribunal de Pamplemousses sous une charge provisoire d’homicide involontaire.

Shazad estime que le chauffeur qui a renversé son père ainsi que la compagnie qui l’emploie ont manqué de respect envers sa famille. « Ni le chauffeur ni la compagnie où il travaille ne sont venus nous présenter leurs sympathies. En outre, le chauffeur a été libéré sous caution le même jour. Nous irons de l’avant avec cette affaire car je souhaite savoir comment mon père a perdu la vie et comment l’accident s’est produit. Nous allons nous battre pour connaître la vérité et nous espérons avoir le soutien des autorités concernées », dit Shazad.

Hareef Rusmally, plus connu comme Mamade, a travaillé dans plusieurs départements gouvernementaux. Il avait passé plusieurs années à la cour Suprême, avant d’être transféré dans d’autres ministères. Il laisse derrière lui sa veuve, deux fils âgés de 24 ans et 34 ans respectivement et un petit enfant de 2½ ans qu’il aimait énormément. Ses funérailles ont eu lieu dans dans l’après-midi du même jour de sa mort.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Pakistan

72e anniversaire d’indépendance du Pakistan : ambiance empreinte de patriotisme

C’est sous une pluie fine que le haut-commissaire du Pakistan, le Dr Syed Rizwan Ahmed, …