samedi , 24 août 2019
Accueil / Actualités / Accident fatal à Baie-du-Tombeau – Husna Oozeerally : «Le chauffeur nous a privé du hadj»
Ougeshsing Munbodh
Le chaufard Ougeshsing Munbodh

Accident fatal à Baie-du-Tombeau – Husna Oozeerally : «Le chauffeur nous a privé du hadj»

Il ne restait que 4 jours à Massood Oozeerally, 50 ans, pour partir accomplir le grand pèlerinage à La Mecque. Or,  au lieu de se vêtir de l’ihram du pèlerin pour se rendre en Terre sainte, c’est recouvert d’un kaffan (linceul blanc) qu’il a été mis en terre.

Avec sa soudaine disparition, ce sont son épouse et sa belle-mère qui sont également privées du hadj. Il était leur Mehraam (tuteur) et sans lui à leurs côtés, elles ne peuvent se rendre à La Mecque.
Il était vers 7h30 en ce vendredi 3 août quand Massood Oozeerally, qui habitait Baie-du-Tombeau, a pris sa moto pour se rendre à Pailles pour voir sa maison qui est en construction. Il avait parcouru à peine 500 mètres,  quand il a eu une crevaison. Il a alors téléphoné à son épouse pour lui demander d’apporter une pompe. Après avoir raccroché, il a aussitôt téléphoné à son père, Muhammad, 68 ans, un habitant de Pailles, pour l’informer qu’il allait venir en retard sur le site de construction. « J’ai dit à mon fils que quand il allait passer à la maison de prendre mes bottes car je serais déjà dans sa maison en construction entretemps. Quand je l’ai rappelé à peine cinq minutes après pour lui dire de venir directement et de laisser tomber les bottes, je ne l’ai pas eu au téléphone », nous dit Muhammad.

C’était la dernière fois que son père et son épouse allaient entendre sa voix. Car le  quinquagénaire avait rendez-vous avec la mort  tout près de chez lui. Alors qu’il avait mis sa moto en bordure de la route en attendant son épouse, il a été fauché par une voiture dont le chauffeur faisait une course folle pour se sauver après avoir commis deux délits de fuite quelques minutes plus tôt. La voiture, une Volkswagen Golf  de couleur noire, a traîné Massood Oozeerally sur plusieurs mètres sous ses roues avant de terminer sa course infernale contre les rideaux de fer d’un magasin.

« Mo missié fine fini »

Husna OozeerallyEntretemps Bibi Husna, 46 ans, l’épouse de la victime, a pris un taxi pour venir rejoindre son époux. Ayant remarqué un attroupement, le chauffeur a essayé de poursuivre sa route en roulant très lentement. Quand Husna a vu le scooter rouge de son époux sur la route, elle est descendue de voiture mais n’a pas vu son époux. « Banne dimoune ki ti là-bas dire moi guette dans loto là. Mo pas trouve personne. Zot dire moi guette en bas loto là. Lerla mo trouve mo missié.  Mo demande secours. Mo dire la police fer tire li transporte li Clinique du Nord ki pas loin. Zot pas fine même agir. Zot dire atane SAMU vini. Ene demi-heure après SAMU ine vini mais mo missié fine fini. », raconte-t-elle en larmes.

Husna Oozeerally  : « Mo dire la police fer tire li transporte li Clinique du Nord ki pas loin. Zot pas fine même agir. Zot dire atane SAMU vini. Ene demi-heure après SAMU ine vini mais mo missié fine fini.»

La douleur est incommensurable pour Husna. Elle n’arrive pas à chasser de son esprit l’épouvantable image de son époux baignant dans une mare de sang  sous les roues de la voiture. « La justice bizin sans pitié contre sa kalité chauffeur- là. C’est ene homicide volontaire et ti bizin faire pendi li sa. Parski li pena aukaine remords. Kan mo tire so photo dans van la police li pas hésité li pe fer pose. Li pe relax alors ki moi mo fine perdi tout seki mo ti ena dans mo la vie », laisse entendre Husna.

28 ans de mariage

Oozeerally
Le père de Massood

La soudaine disparition de Massood laisse un grand vide dans la vie de son épouse et ses proches.  La victime, était l’aînée d’une fratrie de trois enfants, dont deux filles. Selon son père, à l’âge de 19 ans, Massood est parti vivre en Italie et faisait les va-et-vient à Maurice. Il est d’ailleurs venu épouser Husna à Maurice en 1990 pour repartir avec elle en Italie Le couple, qui compte 28 ans de mariage, n’a pas d’enfants. Après avoir vécu en Italie, le couple est venu s’installer à Maurice il y a deux ans environ. Pour son père, Massood était un fils exceptionnel  et discipliné. « Mo garçon fine faire beaucoup sacrifices dans so la vie. Li ti ena projet pou vine reste Pailles et ti pou louer lakaz Baie-du-Tombeau là. Dépi li jeune li avoye mo même so cash pou faire occupe so banne zafer ici. Li ena banne lakaz aussi ici ki li louer. Sa chauffeur-là fine détruire la vie de toute ene famille. La justice bizin sévère envers li », dit le père de la victime.

S’ils n’ont pas d’enfant, Massood et son épouse ont été toujours très heureux d’être entourés d’enfants. Ainsi, leurs deux petits neveux, Anas, 6 ans, et Alshad, 8 ans, venaient passer les weekends et les vacances scolaires chez eux. Massood aimait les enfants et passait son temps à regarder les dessins animés en leur compagnie. « Mon oncle Massood a été toujours quelqu’un de gentil qui aimait bavarder et il était aussi un homme très religieux », nous dit Ridwan, le neveu de la victime.

Massood Oozeerally
Massood et Husna Oozeerally

« Si seulement je pouvais faire revenir mon mari. Si seulement tout cela n’était qu’un cauchemar et ne s’était jamais produit », lance Husna tout en fondant en larmes. Elle nous explique que tout le temps lui et son époux ont été très complices dans la vie. Ils ne prenaient jamais le dîner chacun de son côté. « Il était tellement content de pouvoir enfin partir pour La Mecque cette année. Nous avions déjà préparé les valises et ce samedi 4 août, nous devions aller prendre nos visas et passeports. Ce chauffeur nous a privé du hadj », dit-elle encore. Massood était le Mehraam de son épouse et de sa belle-mère pour le hadj 2018 et tous trois devaient prendre l’avion le jeudi 9 août à 7h du matin. Mais le destin en a décidé autrement.

Soulignons que selon le rapport de l’autopsie pratiquée par le médecin légiste, Prem Chamane, Massood est décédé suite à de multiples blessures. Les proches de la victime ne demandent qu’une chose : que la justice punisse sévèrement le chauffeur inconscient et ne traite pas le cas comme un simple accident de la route.  « C’est ene homicide volontaire et li bizin alle condamné. Si ti ena la loi pendi, ti bizin pendi sa kalité dimoune-là », lancent-ils. Rappelons que le chauffeur, Ougeshsing Munbodh, 37 ans, a été arrêté et placé en détention. Un alcootest pratiqué sur lui s’est relevé négatif. Il a été traduit en cour de Pamplemousses sous une charge provisoire d’homicide involontaire. La police a objecté à sa remise en liberté.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Pakistan

72e anniversaire d’indépendance du Pakistan : ambiance empreinte de patriotisme

C’est sous une pluie fine que le haut-commissaire du Pakistan, le Dr Syed Rizwan Ahmed, …