jeudi , 21 septembre 2017
Accueil / Actualités / Accident de moto : Nawfal Peerbaccus et Jameel Khodabux perdent la vie
nawfal

Accident de moto : Nawfal Peerbaccus et Jameel Khodabux perdent la vie

Nawfal Peerbaccus, 19ans, et son ami, Jameel Khodabux, 17 ans, deux jeunes de Chemin-Grenier, ont perdu la vie dans un accident de la route en début de soirée, lundi.Nawfal est mort sur le coup, alors que Jameel est décédé deux jours après. Ils étaient à moto en compagnie d’autres amis quand pour des raisons encore inconnues, la moto de la marque Haojue de 150 cc que pilotait Nawfal a percuté un panneau publicitaire en bordure de la route.

Les deux amis ont été projetés avec une rare violence à plusieurs mètres sur l’asphalte. L’accident est survenu à une centaine de mètres de l’hôtel Shanti Maurice à Pomponnette dans le sud du pays. Selon nos informations, la route était mal éclairée et ils n’ont pu éviter le panneau dans l’obscurité.

Un jeune homme au grand coeur

Chez les Peerbaccus à Chemin-Grenier, l’heure était au recueillement. Assise sur un sofa, Saberoon, la maman de Nawfal, était en larmes. Elle n’arrivait pas à dire un mot sur son fils. Depuis lundi soir, elle n’a pas fermé l’oeil. Elle entend la voix de Nawfal qui l’appelle dans la maison. Mère et fils étaient très proches l’une de l’autre. Saberoon entre deux sanglots nous raconte que son fils cadet était un garçon exemplaire. Nawfal travaillait à l’hôtel Heritage et gagnait bien sa vie.

Il y a quelques mois, il avait demandé à son père, Azaan, qui travaillait comme maçon, d’arrêter de travailler car il avait un problème de santé. Nawfal avait dit à sa mère que dorénavant ce serait lui qui ferait bouillir la marmite familiale et prendrait à sa charge toutes les autres dépenses. Il venait de faire l’acquisition d’une portion de terrain et projetait d’y construire une maison pour ses parents. Pour son frère aîné, il avait acheté une voiture pour que ce dernier puisse se rendre à son travail facilement. Samedi dernier, il s’était rendu à Bagatelle en compagnie de son cousin et tous deux sont rentrés tard à la maison. Dimanche, il a acheté une console de PlayStation pour son petit frère et avait dit à sa mère qu’ils ne sortiraient plus maintenant. Ce jour-là, il ne voulait pas se rendre à son travail. Vers 14 heures, il a pris sa moto et est parti. En route il a téléphoné à son cousin pour venir le rejoindre à la plage. Ensemble, ils ont fait des blagues et soudain d’un air sérieux il a dit à son cousin: « Tout banne bon moment ki nous fine passé ensemble pas pou révini« .

« Sa l’amour-là pou continué dans jannat »

Sur sa page facebook il avait écrit un message pour sa cousine. « Sa l’amour-là pou continué dans jannat et hapiness pas capave acheter sa« , avait-il publié sur sa page du réseau social.

Nawfal était très proche de ses cousins et cousines. Il aimait porter des vêtements griffés de même que des chaussures de marque. Il se rendait au gymnase de la région pour faire de la musculation et avait remporté un trophée. Lundi, de retour de son travail il s’est reposé et s’est réveillé vers 19 heures. Après le dîner, il a pris sa moto pour rencontrer d’autres copains. Personne ne savait où il allait. Vers 21h15, son cousin a reçu un appel à l’effet que Nawfal a fait un accident et que sa famille devait se rendre sur place. C’est à bord d’une voiture d’un voisin que son père et sa mère se sont rendus sur le lieu de l’accident. Le corps inanimé du jeune homme était sur l’herbe, couvert d’un drap. Son ami Jameel était à quelques mètres de lui le visage recouvert de son blouson. Jameel respirait encore. C’est Azaan, le père de Nawfal, qui a découvert le drap pour identifier son fils. Nawfal avait déjà rendu l’âme sur place. Ses amis qui étaient en sa compagnie étaient sous le choc et personne ne pouvait expliquer ce drame.

Azad, l’oncle de Nawful, n’a pu s’empêcher de donner un conseil aux jeunes. « Na pas faire folie lor la route. Zottecapave mette challenge mais zotte pas pou capave fini ferraille. La souffrance qui famille réssenti personne pas pou comprend », prévient-il. Azad nous explique qu’il a vu son frère mourir devant lui mais qu’il n’avait pas pleuré comme il l’a fait devant le corps de Nawfal. « Mo crié mo ploré, c’est ene grand souffrance sa », laisse-t-il entendre. Les parents de Nawfal remercient les voisins qui ont été d’un grand soutien le soir du drame ainsi que les amis de Nawful, ses collègues et tous ceux qui ont sympathisé lors de cette dure épreuve.

De leur côté, les parents de Jameel Khodabux sont encore sous le choc. Il a rendu l’âme deux jours après l’accident. Les médecins ont tout essayé pour lui sauver la vie. Selon le rapport du médecin légiste, Jameel a succombé à plusieurs fractures. Tout comme Nawfal, Jameel était un garçon discipliné qui aimait rendre service aux autres. Sa mort laissera un grand vide dans sa famille.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

hadjees

Accueil chaleureux pour les hadjees

Le premier gros contingent des hadjees mauriciens est arrivé jeudi après-midi par le vol d’Emirates …