mardi , 21 mai 2019
Accueil / Actualités / ACCA – High Achievers Celebration : ils font la fierté du secteur de la comptabilité
ACCA

ACCA – High Achievers Celebration : ils font la fierté du secteur de la comptabilité

La High Achievers Celebration récompense les étudiants qui ont obtenu les meilleurs résultats aux examens de l’Association of Chartered Certified Accountants (ACCA). La cérémonie s’est tenue, mercredi 31 octobre 2018, au Centre for Innovative and Lifelong Learning de l’université de Maurice, à Ebène. Plus d’une cinquantaine d’étudiants ont été primés pour avoir brillamment réussi aux examens de septembre 2017, décembre 2017, mars 2018 et juin 2018. Amina Bibi Saadya Dousoruth s’est, elle, distinguée en se classant première au monde en Advanced Audit and Assurance (P7). Plusieurs des récipiendaires se sont confiés à STAR.

Amina Dousoruth, première au monde en P7 : «Je souhaite désormais me mettre à mon propre compte»

Amina DousoruthElle était tout sourire lorsque nous l’avons approchée pour une déclaration après qu’elle a reçu son shield. Nullement intimidée, Amina Bibi Saadya Dousoruth, 23 ans, nous confie que c’est une grande surprise pour elle que d’être première au monde aux examens d’ACCA. En effet, la jeune femme s’est classée première en Advanced Audit and Assurance (P7). Elle avait pris part à ces examens en décembre de l’année dernière. « C’est une surprise pour moi dans la mesure où j’ai travaillé pour obtenir 50 points, le minimum requis pour réussir. D’ailleurs, c’est le cas pour de nombreux étudiants », nous dit la comptable qui exerce au sein d’une entreprise privée à Rivière-Noire.

Amina nous raconte que c’est une amie qui lui a appris la nouvelle en début d’année. Elle relate qu’elle avait du mal à croire ce qu’elle entendait. « Je croyais que mon amie me faisait une blague mais quand j’ai réalisé qu’elle était sérieuse, j’étais très surprise et émerveillée également », souligne-t-elle. Néanmoins, à bien y réfléchir, cela n’aurait pas dû la surprendre car depuis son enfance, Amina avait l’habitude de se distinguer en classe. Au collège d’État de Sodnac, lors des examens du HSC, elle s’était classée troisième au niveau national. « Depuis toute petite, j’aimais apprendre. Je voulais tout savoir sur toute chose. Je passais beaucoup de temps à bouquiner et à faire des recherches. Cela dit, je ne me mets jamais la pression. Que ce soit au collège ou durant mes études d’ACCA, je prenais du plaisir à apprendre », fait-elle savoir. La jeune femme confie qu’elle ne s’est jamais fixée des objectifs à l’instar d’être première au monde en P7.

Se tourner vers l’agriculture

Outre le fait qu’elle s’est classée première au monde en Advanced Audit and Assurance, Amina Dousoruth nous révèle qu’elle n’a pris aucune leçon particulière avant de se présenter à ces examens en décembre dernier. « Pour être franche, cela n’a pas été vraiment facile. Mais j’ai passé beaucoup de temps à faire des recherches sur Internet et dans les différents manuels d’ACCA. J’avais également acheté le BPP Kit pour pouvoir tout apprendre par moi-même », dit-elle. La jeune comptable nous raconte qu’après le travail, elle avait l’habitude de travailler des Past Exams Papers.

« Des fois, j’étais tellement épuisée en revenant du travail à 19h ou 20h. Mais je n’ai jamais baissé les bras. La clé de la réussite, c’est trouver le bon équilibre entre notre vie professionnelle et les études. Dans mon cas, je dois dire que la lecture du Coran m’a grandement aidée également durant mes études », dit-elle.

Parlant des projets qu’elle souhaite concrétiser dans un proche avenir, Amina Dousoruth nous a surpris lorsqu’elle nous a déclaré qu’elle veut se lancer dans l’agriculture. En effet, son père, Aman, est éleveur de bétail. « Je souhaite désormais me mettre à mon propre compte. Je suis fascinée par l’agriculture. Je suis bien consciente qu’il n’y a aucune relation entre l’agriculture et la comptabilité mais je suis déterminée à réaliser ce que je compte entreprendre. Cela fait près de 5 ans que j’ai commencé à travailler et je peux vous dire que travailler dans un bureau ne me sied point. Je suis certaine de pouvoir compter sur le soutien de mes parents », conclut-elle. Amina se dit reconnaissante envers sa mère, Safina, son père, Aman, son petit frère, Hassen, et tous les proches et amis qui l’ont aidée.


Keshav China-Appadu : Premier au monde en Advanced Financial Management

Keshav China-AppaduKeshav China-Appadu, 24 ans, s’est classé premier au niveau mondial pour le papier Advanced Financial Management. Il travaille actuellement comme analyste financier chez Novoterra. Grâce à ses amis qui l’ont aidé avec des notes, Keshav a tout appris par lui-même.

Son secret : une bonne gestion du temps. Le jeune analyste financier est d’avis que si une personne occupe déjà un emploi, il  doit planifier à long terme pour disposer du temps nécessaire pour se consacrer à ses études. Selon lui, il faut travailler les papiers d’examens des années précédentes. Il est convaincu que cela l’a aidé à atteindre un niveau aussi élevé. Néanmoins, Keshav affirme qu’il était très important de commencer à se préparer pour prendre part à l’examen quatre mois plus tôt. « Les gens pensent que l’ACCA concerne seulement les chiffres, mais une analyse en profondeur des études de cas et la maîtrise du langage dans lequel vous répondez sont aussi importantes », soutient-il.

Pour lui, il est essentiel de prêter attention aux conseils des examinateurs et aux commentaires dans leur rapport. « Ce sont eux qui évaluent, nous devons donc tout faire pour suivre  leurs instructions si nous voulons obtenir de bonnes notes. Il est également important d’éviter de commettre les mêmes erreurs des étudiants de ces dernières années », estime cet habitant de Rivière-du-Rempart. Keshav soutient que détenir un diplôme de l’ACCA nous ouvre tant de portes. « L’ACCA n’est pas seulement confiné à la comptabilité traditionnelle mais également à des domaines tels que la gestion, le counselling, parmi d’autres », conclut-il.


Ibrahim Anees Emamboccus, étudiant : «Pour réussir, il faut faire des sacrifices»

Ibrahim Anees EmamboccusIbrahim Anees Emamboccus, 20 ans, habite Goodlands. Son père Ismaël travaille à son propre compte et sa mère Afsahbee est  femme au foyer. Il a un frère au nom de Ihsaan-Uddeen. Il est étudiant à l’université de Maurice en BSc Accounting & Finance. En parallèle, il suit des cours d’ACCA du London College of  Accountancy à Port-Louis et à Ebène. Il a obtenu un trophée étant sorti premier en Audit & Assurance en décembre 2017 et premier en Taxation en juin 2018.  Ibrahim est très heureux d’avoir été reçu à ses examens. « J’étais  surpris d’avoir été classé premier à Maurice. Je ne pouvais pas le croire.  C’est fut un de mes rêves qui s’est réalisé mais en deux temps. En décembre 2017, pour le papier Advanced Audit and Assurance et en juin 2018, pour le papier Taxation (UK) », dit-il. Il compte bien devenir un des  membres de l’ACCA et se spécialiser dans le domaine « Auditing », développer ses compétences  dans la communication et la technologie Data Analytics. Il a déjà  pris part à 8 examens de l’ACCA. Actuellement, il étudie le «Professional Level »   « Pour réussir il faut  faire des sacrifices,  être appliqué et sérieux dans les études. Je veux atteindre le niveau excellence », ambitionne-t-il.


Yumna Maherally, étudiante : «C’est un moment intense de ma vie»

Yumna MaherallyYumna, 21 ans, habite  Avenue Nalletamby à Phoenix. Elle suit des cours de «Finance Minor Law Degree » à l’Université de Maurice (UOM).  Elle a fait 4 mois de stage chez Price Waterhouse Coopers. Son père Noorani travaille comme garde-côte et sa mère Samia est femme au foyer. Sa sœur Dilshaad travaille comme  «Senior Tax Associate » chez  KPMG.  « Franchement dire, je n’avais pas assez de mots pour exprimer ma joie. Cela a été un moment intense  de ma vie que je n’oublierais pas. Recevoir ce prix aujourd’hui est pour moi un honneur. Je dois remercier mon Créateur, mes parents. Je souhaiterais continuer dans la même voie et réussir  Inch’Allah », dit-elle. Son  projet : être diplômée l’année prochaine et aussi terminer son ACCA d’ici deux  ans. Et  elle aimerait travailler au sein d’une des 4 grandes compagnies à Maurice.  « Je crois que pour  réussir il faut  être plus appliqué dans les études et il faut avoir de l’ambition. On ne décroche pas un prix et  recevoir un certificat sans avoir consenti à des sacrifices. Pour moi c’est une étape importante dans ma vie et  heureusement j’ai eu le soutien de ma sœur Dilshaad », nous dit-elle. Elle va prendre son dernier papier de l’ACCA en décembre 2019. Ce sera alors comme  la cerise sur le gâteau pour elle.


Faadilah Auckburally, étudiante : «J’ai pu réaliser le rêve de mon père»

Faadilah AuckburallyFaadilah est âgée de 22 ans.  Elle habite  à l’Avenue Le Chalet, Vallée Pitot.  Cette étudiante en ACCA  au «London College of Accountancy »   est orpheline de père. Sa mère Sahida est femme au foyer et son frère  Ziyadh travaille comme comptable. « C’est par une amie  Feriaza Khodabocus  que j’ai appris la bonne nouvelle. Je ne voulais pas y croire, tellement j’étais  heureuse et profondément émotionnée. C’était le rêve de mon père de me voir réussir à mes examens. Je suis reconnaissante  envers  mon Créateur pour m’avoir guidée », a-t-elle déclaré. Elle nous avoue qu’elle a passé de longues nuits à étudier pour réussir. « C’était  mon objectif et cela a été réalisé  grâce aux sacrifices.  Certes,  j’ai dû  me priver de beaucoup des choses tout en évitant des sorties inutiles.  Ma mère  a toujours été à mes cotés », dit-elle encore.  Maintenant, elle souhaite trouver du travail  dans le secteur de l’Audit dans une des 4 grandes compagnies à Maurice et  réussir son MSc.


Bibi  Suhaylah Nuthoo, Chartered Accountant : «Une grosse surprise  pour moi»

Bibi  Suhaylah NuthooSuhaylah, 22 ans, habite Calebasses. Elle travaille  comme  ‘Chartered Accountant’  chez la compagnie SANNE Mauritius depuis bientôt 4  ans. Son père Ahmad Salim est officier de police et sa mère est femme au foyer. Son frère Ashfaq  est Store Manager d’une compagnie privée et sa soeur Sharsaa est étudiante en Lower VI à la Sharma Jugdambi SSS.  « D’abord, cela a été une  surprise pour moi, parce que franchement je ne m’y attendais pas d’être classée  3ème  au niveau national pour les examens de l’ACCA de juin 2018.  Cette joie je la partage  avec ma famille et tous ceux qui me sont chers » dit-elle avec un brin d’émotion. Elle a consenti à beaucoup de sacrifices pour réussir. Après ses études secondaires elle a commencé  à travailler et  en même temps  faire des études à temps partiel. «  J’y ai consacré de longues heures du travail, mais je dois dire que  c’était difficile. Et Alhamdoolillah avec la faveur d’Allah j’ai réussi, » dit-elle. Elle va continuer à travailler chez la compagnie SANNE et persévérer  dans le domaine de l’Offshore. Elle souhaite gravir les échelons au niveau professionnel.


Aacia Bibi Youshrine Bholah, ‘Auditor’ : «Je partage ma joie avec mes proches»

Aacia Bibi Youshrine BholahAacia Bibi, 33 ans habite L’Escalier. Elle vient de prendre de l’emploi chez KPMG comme  ‘auditor’. Son père Farouk  travaille comme chauffeur. Sa sœur aînée Nawsheen est employée chez Accenture.  Son frère Irfaan est directeur d’une agence de voyages où travaille également son autre frère Umar. Elle est mariée et mère de deux enfants –  Hamdaan (9 ans) et Nijdaan (6 ans). Son époux Naheed est IT Softwear Implementor. « Je suis heureuse d’avoir obtenu  ce  trophée. Je ne m’y attendais pas du tout d’être parmi les récompensés. être 2ème au niveau national Top Affiliate n’a pas été une chose facile. Cela fait plaisir de partager ces moments de joie avec mon époux et ma famille », lâche-t-elle. Après son mariage, elle était femme au foyer.  Après avoir eu ses deux enfants, encouragée par mon époux Naheed , elle a décidé  de reprendre ses études d’ACCA ( Niveaux 1 et 2) par  voie de Distant Learning . « Pour le Niveau  3,  j’ai suivi un Crash Course. Et avec le support de mes proches, mes enseignants et  surtout par la grâce de mon Créateur, j’ai réussi à mes examens » dit-elle encore.  Elle compte  continuer  à persévérer dans ses études pour devenir une professionnelle  dans le domaine de la comptabilité. Dans trois ans, elle ambitionne  d’être admise à l’ACCA  et réussir son MSc ou devenir Chartered Financial Analyst (CFA).


Sahil Renghachetty, assistant comptable : «J’ai pu allier travail et études»

Sahil RenghachettySahil Rengenchetty, 22 ans, habite Castel. Il travaille comme assistant comptable à la compagnie Talkpool Network Services Ltd.  Il a décroché le prix national aux examens de Corporate Reporting. Le jeune homme  est fier de son succès. Sahil  se rappelle des nuits blanches qu’il a passées pour réussir à son examen. « J’ai réussi grâce à une bonne planification et avoir pu allier travail et études », dit-il.  Son projet : occuper un poste important à l’étranger.

N.J., A.F.J et F.D.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Me Assad Peeroo

Elle a obtenu la liberté conditionnelle – Assad Peeroo : «Sajinaz Muhammed n’est pas une terroriste»

Sajinaz Muhammed, soupçonnée d’être à l’origine des menaces d’attaques terroristes sue le réseau social Facebook, …