lundi , 21 août 2017
Accueil / Société / À Vallée Pitot : Javed Parthay distribue 200 « naans » à des familles chaque soir
Javed Parthay

À Vallée Pitot : Javed Parthay distribue 200 « naans » à des familles chaque soir

Se donner à fond pour soulager la misère des personnes vulnérables. C’est l’objectif que s’est fixé Javed Parthay, un travailleur social de la capitale. Pendant le mois de ramadan, il assume de plus grandes responsabilités.

Alors que la nuit est tombée, Javed Parthay et son équipe de volontaires se concertent pour distribuer gratuitement des «naans» à 200 familles de Vallée Pitot dans des rues mal éclairées. Une petite enquête bien discrète a été effectuée précédemment sur les récipiendaires de l’aide alimentaire. 200 familles pauvres ont été ciblées. Cette action de bienfaisance ils l’accomplissent après le namaz Esha.  Plus tôt, ils avaient  récupéré les boîtes de naan à la pâtisserie Nasroolah.

C’est vers 21h00 que Javed Parthay et ses amis commencent leur tournée sur les terres de l’État  pour faire du porte-à-porte. Les chiens aboient et empêchent les volontaires de continuer leur route. Sur un chemin non asphalté en pente raide, Javed avec deux jeunes à ses côtés, grimpe la colline et frappe à la porte d’une vieille dame qui récupère son « naan ». «Allah pou récompense zotte pou sa» dit-elle. Cette dadi n’a pas les moyens pour s’acheter un naan chaque jour. Javed remet un naan dans chaque maison. Il nous laisse entendre que c’est grâce à un bienfaiteur qui a remis sa zakaat à la pâtisserie qu’il est en mesure de prendre livraison de 200 naans chaque soir. Qu’il vente ou qu’il pleuve, Javed ne se détourne pas de ses engagements. «Pou moi c’est ene plaisir et mo récompense c’est Allah qui fine réservé», laisse-t-il entendre. Après sa tournée, il redescend la colline et rentre chez lui.

Enquêtes sociales

Il est sur pied vers quatre heures chaque matin et se rend à la boulangerie pour prendre livraison de 500 pains chauds que les gens viennent récupérer gratuitement pour le sehri.

Javed Parthay fait du travail social depuis vingt ans et éprouve une vive satisfaction   lorsqu’il parvient à soulager la souffrance des autres. Il travaille pour une institution charitable et fait des enquêtes sociales chaque jour à travers l’île. «Sa travail partage naan mo faire sa pendant 8 ans», nous indique-t-il. Outre la distribution de naans et de pains durant le ramadan, Javed gère une société qui vient en aide à ceux qui n’ont pas les moyens de prendre à leur charge les funérailles d’un proche. Il organise gratuitement les mayyats et s’occupe de tout à la place de la famille de la personne décédée. Javed fait ressortir qu’il ne cherche jamais l’aide des politiciens et reste loin de la politique. Les fonds d’aide proviennent des donations des personnes qui lui font confiance.

«  Le travail social n’est pas un métier.  C’est un engagement pris avec soi-même et avec des gens bien intentionnés pour aider les autres et améliorer leur sort», dit-il. Il prône un approche humanitaire qui vise à soulager la misère. «Je n’attends rien en retour. Je ne suis pas politicien et je n’aspire pas non plus à devenir conseiller municipal ou député. Je rends service à mes frères et sœurs pour plaisir à Allah. C’est tout,» insiste-t-il.

Javed a déja organisé plusieurs activités sportives pour les enfants et une collecte de sang pour la banque de sang: «Beaucoup de gens à Maurice se font une image négative de Vallée Pitot. Ils ont la perception que cette région est infestée de toxicomanes alors que ce n’est pas vrai. Ce que les Mauriciens ne savent pas, c’est que dans cette région de la capitale il existe beaucoup plus de travailleurs sociaux qu’ailleurs dans le pays,» poursuit-il. Javed à la ferme conviction qu’un jour les gens viendront de tous côtés pour chercher une maison à Vallée Pitot. « C’est un endroit béni parce que les gens sont des croyants et sont des personnes honnêtes qui gagnent leur vie à la sueur de leur front. Certes il y’a la misère, mais personne ne meurt de faim », conclut-il.

*Toute personne désirant aider Javed peut  le contacter sur le 5975 8601.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

140817_trois-jeunes

Initiative de trois jeunes : une maison incendiée reconstruite en trois semaines

Trois jeunes ont trouvé de l’aide à travers Facebook pour aider une famille en détresse …