dimanche , 21 janvier 2018
Accueil / Actualités / À la Sayyiduna Abu Bakar Masjid : Check-up médical gratuit
Abu Bakar Masjid

À la Sayyiduna Abu Bakar Masjid : Check-up médical gratuit

Dans le cadre de la célébration du Yaum-un Nabi (saw), la Masjid Sayyiduna Abu Bakar Siddique à Vallée-Pitot a pris l’initiative d’organiser un check-up médical pour tous les habitants de la localité, le samedi 2 décembre. Dr. Anwar Husnoo, le ministre de la Santé, le député Reza Uteem,  l’adjoint au Lord-maire, Eshan Mamode, et Dr Ismet Nawoor, Regional Health Director de l’hôpital A.G.Jeetoo, étaient présents.

Lors de son intervention à la Sayyiduna Abu Bakar Masjid, le ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, Dr Anwar Husnoo a parlé de la décentralisation des grands hôpitaux vers les Medi-cliniques avec la présence d’un plus grand nombre de médecins spécialistes au service des malades et la mise en service d’équipements plus sophistiqués. « Presque tout ce qui peut être fait dans les hôpitaux se fera dans les Médicliniques maintenant », a-t-il fait ressortir. Ainsi, il a indiqué que des améliorations notables ont été apportées à la Médiclinique Dr. Hyderkhan à Plaine Verte. Les patients qui résident à Port-Louis pourront gagner du temps et réduire les coûts de transport grâce à la décentralisation des grands hôpitaux.

En outre, le ministre a souligné qu’un cardiologue spécialiste américain est à Maurice pour opérer des enfants avec des problèmes cardiaques complexes. Il a donné l’assurance que des spécialistes continueront à venir à Maurice pour former les médecins locaux et prendre en charge les chirurgies complexes afin que nos compatriotes n’aient pas à se rendre à l’étranger pour les interventions chirurgicales. Il a également annoncé la prochaine entrée en service des cartes e-santé à l’hôpital A.G.Jeetoo. Pour rappel, la carte facilitera le patient dans n’importe quel hôpital car elle contient  toutes les données médicales sur le patient. « Nous faisons les choses étape par étape pour les faire de la meilleure façon. Cela prendra du temps, mais c’est en cours », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Farouk Barahim, le secrétaire de la Masjid Sayyeduna Abu Bakr Siddique, estime que la sensibilisation du public aux problèmes de la santé est primordiale. « Nous essayons de faire prendre conscience aux gens l’importance de la prévention pour leur santé. Nous veillons à ce que les gens obtiennent le maximum d’informations sur leur santé. Je pense que l’argent que nous  dépensons à procurer des soins aurait pu être économisé si nous avions pris les précautions nécessaires », fait-il ressortir. Selon Farouk Barahim, le gouvernement organise beaucoup de ‘check-ups’ médicaux gratuits pour les personnes qui n’en ont pas les moyens et elles doivent en tirer le maximum de bénéfices. « La musjid n’est pas seulement un lieu de prières. Les services sociaux sont également une caractéristique importante de l’Islam », dit-il.

Le Dr Ismet Nawoor, RHD, nous a fait comprendre l’importance de l’autonomisation des gens en ce qui concerne leur santé.  « Nous voulons que les gens deviennent autonomes. C’est pourquoi nous habilitons les patients sur la façon d’utiliser les équipements médicaux à la maison. Ils n’ont pas besoin de médecins ou d’infirmiers pour surveiller leur santé », dit-il. Les patients ont également reçu des DVD gratuits pour apprendre à faire des choses élémentaires comme tester leur tension artérielle ou leur glycémie. « Je tiens à souligner que l’examen médical est ouvert à toutes les communautés. Nous voulons que les gens continuent à vivre en harmonie à Vallée Pitot et en faisant participer tout le monde, nous faisons la promotion du véritable Islam que le Saint Prophète (pssl) nous a enseigné », a déclaré Dr. Nawoor. « Nous avons réalisé que le diabète et l’hypertension sont devenus courants dans presque toutes les maisons de nos jours. Nous voulons encadrer les jeunes afin qu’ils prennent soin de leurs aînés. Très souvent, ils ne savent pas manipuler les appareils numériques et craignent de faire une injection à un patient. C’est bien qu’ils l’apprennent pour que les vieilles personnes n’aient pas à aller au dispensaire ou à la pharmacie tous les jours », nous dit Janmamode Abdoola, fondateur de la SABS Youth Team.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

160118_anwar

Soins oculaires – Dr Husnoo : «Le traitement au laser permet des interventions pointues»

« On travaille sur le dossier de la construction d’un nouvel hôpital des yeux », a …