vendredi , 23 août 2019
Accueil / Actualités / À Plaine Verte : une famille attaquée chez elle
Nawsheen

À Plaine Verte : une famille attaquée chez elle

Le vendredi 20 avril vers 21h30, une dizaine de personnes ont fait irruption chez la famille Hosenally à la route Militaire, Port-Louis et ont agressé à coups de sabre la maîtresse de maison, Nawsheen Hosenally, 36 ans, une mère de 4 enfants âgés de 5 à 16 ans. L’une de ses filles a également été prise à partie. Des vitres ont volé en éclats et une moto a été endommagée.

Salim Hosenally, 40 ans, a porté plainte à la police ainsi que son épouse Nawsheen. Un conflit familial serait à l’origine de cet incident. Les Hosenally habitent à l’étage d’une maison alors que leur belle-sœur occupe le rez-de-chaussée. Selon eux depuis un bon bout du temps ils ne sont pas en bons termes avec cette dernière. Les Hosenally reprochent à leur belle-sœur, dont l’époux est en prison, de faire souvent de fausses allégations contre eux.

Pour la énième fois selon Nawsheen, la police de Plaine Verte a fait une descente chez eux vendredi matin après que sa belle-sœur ait déposé une plainte selon laquelle Salim aurait fermé la porte qui donne dans la cour lui interdisant ainsi l’accès. « Kan la police fine vini, zot fine trouvé ki li fausse. La porte là li un pe dire pou ouvert mais pas fine bloqué narien, » raconte Nawsheen.

Fausses allégations

Selon elle, par la suite aux alentours de 14h00, elle a eu une conversation avec sa belle-sœur en présence de la mère de celle-ci pour lui demander de cesser de faire de fausses allégations et aussi d’arrêter d’avoir des pensées négatives sur sa famille. « J’avais cru que enfin que nous pourrions vivre enfin en paix et qu’elle avait compris. Tout était tranquille mais nous avions vu des personnes faire le va-et-vient chez elle et par la suite j’ai compris qu’elle avait prémédité cette attaque contre nous, » ajoute Nawsheen.

Aux alentours de 21h30, Nawsheen et ses quatre filles ainsi que son époux étaient à table pour dîner. Soudain, ils ont entendu comme des bruits provenant de la rue. Le couple Hosenally est descendu pour aller voir et a vu environ une dizaine de personnes venues à bord d’une voiture et de motos armées de sabres et de gourdins. Celles-ci ont commencé à lancer des injures à leur égard. Parmi elles, les Hosenally ont remarqué aussi leur belle-sœur et ses proches. « Nous sauvé nous rentré. Zot coumence craze nus vitre et défonce nous la porte. Nous alle lors toit la case. Mo dire mo missie sauvé alle rode secours. Et moi mo rentre dans mo la case avec mo quatre tifi . Sa banne dimoune-là défonce mo la porte et zot rentré. Et devire la table avec nous manger. Zot dire Salim koté, » poursuit Nawsheen.

Agressée au sabre

C’est un véritable calvaire qu’a vécu cette famille. Car une fois à l’intérieur de la maison des Hosenally, les intrus n’ont pas hésité à agresser Nawsheen. Elle a même reçu un coup de sabre à la tête. Elle déplore la lenteur de la police à arriver sur le lieu. Elle avait téléphoné à la police à 21h47 mais ce n’est qu’à 22h35 que celle-ci s’est présentée chez elle bien après le départ des assaillants. Elle a été conduite à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo et munie d’un Formulaire 58 elle a reçu des soins. Ses blessures à la tête ont nécessité la pose de 6 points de suture. Elle avait également des ecchymoses sur la joue et partout sur le corps. Elle a déposé une plainte et elle a également constaté la disparition de 7 bagues en or. « Nous souhaitons que toutes ces personnes soient arrêtées et traduites en justice. Nous sommes toujours traumatisés par ce qui s’est produit », laisse-t-elle entendre.

La police a ouvert une enquête et certains des suspects ont déjà été identifiés par la victime.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Pakistan

72e anniversaire d’indépendance du Pakistan : ambiance empreinte de patriotisme

C’est sous une pluie fine que le haut-commissaire du Pakistan, le Dr Syed Rizwan Ahmed, …