mardi , 18 juin 2019
Accueil / Actualités / À Makka et à Madinah : se rapprocher davantage du Créateur
Makka

À Makka et à Madinah : se rapprocher davantage du Créateur

Les quelque 1500 Mauriciens qui ont mis le cap sur l’Arabie saoudite passeront environ un mois dans le deux villes saintes de l’islam, à savoir Makka et Madinah. Ainsi, ils sont tous unanimes à dire qu’ils y consacreront le plus clair de leur temps à faire des ibâdaats pour se rapprocher davantage du Créateur.

C’est le cas de Fazila Busgeet, une sexagénaire qui est partie accomplir le hadj cette semaine en compagnie de son neveu et de l’épouse de ce dernier. À la retraite depuis quelques années déjà, Fazila nous explique qu’elle a dû faire d’énormes sacrifices pour économiser suffisamment d’argent pour ce grand voyage spirituel. Elle a déjà accompli l’umrah mais pour elle, le hadj revêt un caractère encore plus  important. « Pour ce hadj, je vais faire un maximum d’ibâdaats car je ne sais si j’aurais cette chance en or encore une fois dans ma vie », nous a-t-elle dit peu avant son départ cette semaine à l’aéroport.Elle raconte que quelques jours avant son départ, elle n’arrivait pas à dormir car toutes ses pensées s’étaient focalisées sur son séjour à Makka et à Madinah.

Ahsfaq Dhuneea, 25 ans, part également à La Mecque aux côtés de ses parents et de ses grands-parents. « Je suis très heureux de pouvoir faire le khidmat de mes aînés en Terre sainte », dit-il humblement. Lors du grand pèlerinage, le jeune homme dit qu’il compte venir en aide aux personnes âgées. Le rassemblement de ces millions de musulmans en un seul lieu l’a toujours fasciné. « Le hajd démontre que l’islam ne fait aucune différence entre les races, la couleur de peau et le statut social d’une personne. Tout le monde porte le même ihram et on ne pourra faire la distinction entre vos origines ou votre richesse », estime Ahsfaq. Son conseil aux autres hajees est de faire preuve de patience en toutes circonstances.

Par ailleurs, Saaid Joomun, planteur et habitant de Plaine-des-Roches, va accomplir le hadj avec son épouse Shenaz. À La Mecque, il compte retrouver quelques cousins qui vont également accomplir le cinquième pilier de l’islam.  « Je conseille aux personnes qui ont fait le niyat d’aller inscrire leurs noms le plus tôt possible. Allah vous aidera sans aucun doute. Pour mon épouse et moi, c’est une belle occasion de nous rapprocher d’Allah. On va tout faire pour maximiser les ibâdaats », dit-il. Ses deux fils, Shameem et Shezad, sont heureux que leurs parents aient pu partir à La Mecque cette année. « Nous avons l’intention de faire le hadj mais il est primordial que nos parents partent en premier et grâce à leurs duas, nous y serons un jour nous aussi », disent-ils.

De son côté, Yaseen Maudarbux, 30 ans, accompagne son épouse et sa mère à La Mecque. « C’est la première fois que je prends l’avion. Je suis un peu inquiet mais en même temps très excité de pouvoir faire mes premiers pas en Terre sainte », nous a dit le jeune pèlerin. Yaseen n’a pas manqué d’apporter avec lui des sachets de nouilles instantanées de la marque Appollo au cas où les repas servis dans les hôtels ne lui conviennent pas.

La VPM Fazila Daureeawoo satisfaite

La Vice Premier ministre et ministre des Collectivités Locales et des îles Eparses et ministre de l’Egalité des genres, du développement de l’enfant et du bien-être de la famille, Fazila Jeewa-Daureeawoo, s’est rendue à l’aéroport, vendredi, pour rencontrer les futurs hadjees qui sont en partance. «Il était de mon devoir en tant que Vice Premier ministre de rencontrer les futurs hadjees et de voir les dispositions qui ont été mises en place pour le pèlerinage. Je dois dire que je suis très satisfaite, car de nombreuses facilités sont offertes aux voyageurs. Ils vont bénéficier de la présence d’une équipe médicale, ainsi que du soutien de nombreux volontaires qui font un très bon travail. Il y a aussi des officiers de la police pour toutes les dispositions nécessaires sont prises. Je salue la contribution de tout un chacun, car ils ont tous oeuré qui s’assurent que permettre le bon déroulement du départ, et du voyage des pèlerins. Je souhaite bon courage et bonne santé à tous les futurs hadjees. Mon souhait c’est que ces derniers puissent accomplir le Hadj sans difficulté. Hadj Mubarak à tous», déclare-t-elle à Star.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Firdos Jahoor

Firdos Jahoor retrouvé trois jours après sa disparition

La police de Souillac a pu retrouver Firdos Jahoor, 49 ans, plus connu comme Abdool. …