vendredi , 15 novembre 2019
Accueil / Actualités / À Hermitage : six incendies mystérieux en six mois
incendie
Deux lits et une table calcinés

À Hermitage : six incendies mystérieux en six mois

La petite bourgade d’Hermitage est le théâtre d’un phénomène mystérieux qui alimente les conversations. La peur s’est installée autour de ce phénomène aussi mystérieux qu’inexplicable. Nous nous sommes rendus à Hermitage pour rencontrer une famille après que sa maison ait été la proie des flammes en six occasions. S’agit -il d’un acte criminel ou d’une affaire de «P’tit Albert» qui est venue déranger la quiétude de ces lieux ?

Nahzeem Cassim Saïb, propriétaire de la maison qui a pris feu en 6 occasions sur une période de 6 mois, est père de trois garçons. Il nous montre l’ampleur des dégâts et raconte comment ce phénomène bouleverse la vie de toute une famille.

Au fond d’une cour, une maison à étage en bon état de l’extérieur attire notre attention. Des débris calcinés sont appuyés contre une barrière. Quand nous pénétrons à l’intérieur de la maison, un frisson nous traverse le corps . Une odeur de fumée âcre nous titille les narines et nous empêche de respirer correctement. C’est une scène de désolation qui s’offre à nos yeux. Les plafonds sont complètement abimés et laisse suinter de l’eau de pluie. Tous les meubles, les ustensiles de cuisine, les appareils électroménagers de même que les fournitures scolaires et les lits sont partis en fumée. Dans une chambre que Nahzeem a repeint, un matelas est posé sur le sol pour que lui et son épouse y dorment la nuit venue. Ses trois fils dorment chez sa mère au rez-de-chaussée. Nous visitons les chambres et découvrons une scène de désolation.

Nahzeem, encore sous le choc, nous raconte que le feu a pris dans sa maison pour la première fois en décembre 2018 alors que personne n’était à la maison. C’est sa belle-sœur qui l’a appelé de son lieu de travail pour l’informer qu’une épaisse fumée sortait de sa maison. Quand il est arrivé chez lui, les pompiers étaient déjà sur place pour circonscrire l’incendie. Initialement, Nahzeem avait pensé à un court-circuit ou une fuite de gaz, mais les officiers du Central Electricity Board et la police scientifique n’ont rien décelé d’anormal. « Mo ti penser ki capave ene contact courant ki fine déclenche sa », confie-t-il. Alors qu’il s’était remis de ce traumatisme, un deuxième incendie s’est déclaré dans son armoire au mois de janvier de cette année détruisant tous ses habits. Encore une fois personne n’était à la maison qui était fermée à clef. Malgré une enquête approfondie, la police n’a trouvé aucune piste. Au mois de février 2019, le feu a cette fois ravagé les lits et les meubles. La brasier était si intense que le plafond de la chambre a craqué. Nahzeem et son épouse sont désespérés et les enfants sont traumatisés.

Ils vivent dans la peur et refusent de dormir dans la maison même sur un matelas. Après cinq mois de répit, le malheur frappe encore une fois et détruit les vitres, les cartables des enfants et les appareils électroménagers. Les sapeurs-pompiers de même que la police ne trouvent aucune trace d’acte criminel. Nahzeem Cassim n’en revient pas.

Nahzeem
Nahzeem est déterminé à reconstruire sa maison

« Mo pena l’ennemi, mo bien avec tout dimoune dans la cour et mo maman reste au rez-de-chaussée », dit-il. Le 27 août 2019 alors qu’il croyait que le malheur qui l’avait frappé était chose du passé ,il a commencé à repeindre le plafond et les chambres. Encore une fois les flammes ont dévoré sa cuisine et les vitres ont volés en éclats. Nahzeem est sous le choc. Seul contre les forces du mal, il refuse de baisser les bras et il est confiant que les choses vont revenir à la normale par la gloire d’Allah. « Mo pas ouler dire ki sa difeu la ène acte de sorcellerie sa .Mo pas conner ki fer kan nous pas dans lakaze lerla difé prend », dit-il.

Nahzeem est triste que ses enfants se soient absentés de l’école car toutes les fournitures scolaires ont été détruites. « Mo dernier garçon fine compose l’examen PSAC et so la tête fatigué », indique-t-il. Nahzeem n’accuse personne car lui-même il n’a pas d’éléments de réponse pour expliquer ces incendies mystérieux. « Mo même mo pas conner ki pou réponne. Ena dimoune pe dire banne la fine faire méchanceté », ajoute-t-il.

S’agit -il du phénomène «P’TIT Albert» ?

Personne ne met en doute la présence d’esprits maléfiques qui ont la capacité de faire du mal. Il existe des phénomènes physiques inexplicables qui se sont déjà manifestés à Maurice ces dernières années. Mobilier qui se déplace, ampoules qui explosent, incendie dans les armoires, matelas calcinés, des vitres qui volent en éclats… Toute une série de phénomènes inexplicable par les lois ordinaires de la physique et qui se manifestent dans l’environnement des gens. Ces manifestations paranormales sont des cas isolés qui sont liés à la présence de Satan (Iblis) dans les maisons mais qui disparaissent très vite après lecture des versets du Coran et après le retentissement de l’azaan dans la maison.

Nahzeem n’a souscrit à aucune assurance et il a épuisé toutes ses économies pour remettre sa maison en état.

« Non. Mo pas peur sa zaffaire là parski mo ène croyant. Mo peur pou mo banne zenfant ki pou rente en vacances et kan zotte dans lakaz pas conner ki capave arriver», dit-il.

Nahzeem ajoute qu’il a contacté un homme religieux de l’endroit qui viendra lire des versets du Coran dans la maison. Dans la région où nous avons abordé des gens pour engager une conversation, tout le monde refuse de croire à l’existence de «P’tit Albert» où de force surnaturelle.

Nahzeem a frappé à la porte de la Sécurité Sociale qui l’a aidé à deux reprises. Il lance un appel d’aide à nos frères et sœurs pour une contribution financière afin de rénover sa maison pour que sa petite famille et lui puissent vivre dans la tranquillité. « Mo pou bizin reccomence à zéro pou rempli mo lacaze. Aide moi Allah pou récompense zotte », dit-il encore.

Tous ceux qui souhaitent aider ce père de famille peuvent le contacter sur le 57741084. Vous pouvez verser votre contribution à la MCB sur le compte bancaire portant le numéro de 083135014 au nom de Nahzeem Cassim Saïb.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

121119_depute2_3

Circonscriptions Nos 2 et 3 : la parole aux élus

Dans les circonscriptions Nos 2 et 3, ce sont les candidats du MMM et de …