mardi , 23 juillet 2019
Accueil / Actualités / À Floréal : l’Indépendance du Pakistan commémorée à Maurice
Pakistan

À Floréal : l’Indépendance du Pakistan commémorée à Maurice

C’est dans une l’ambiance conviviale que le 73e anniversaire de l’Indépendance du Pakistan a été célébré cette année au siège du Haut-commissariat du Pakistan, à Floréal, le samedi 23 mars. Une réception a eu lieu en présence de plusieurs invités et de ressortissants pakistanais vivant à Maurice qui ont assisté solennellement à une cérémonie du lever du drapeau.

Le programme a débuté avec la lecture d’un verset du Saint Quran et la récitation de Naat-e-Rasool, suivi du message officiel du Premier ministre pakistanais, Imran Khan, lu par le chargé d’affaires, Zahid Ahmed Khan Jatoi. « Aujourd’hui, le Pakistan est un nouveau Pakistan. Nous nous efforçons de faire du pays un véritable État islamique. Nous nous engageons à créer une société fondée sur la compassion et la justice, dans laquelle chaque personne peut contribuer au développement socio-économique au mieux de ses capacités », a dit Imran Khan dans son message.  Le Premier ministre pakistanais a aussi relevé que le Pakistan souhaite des relations amicales et pacifiques avec tous les voisins, fondées sur le principe de l’égalité. Le chef du gouvernement pakistanais souhaite que les pays de la région unissent leurs efforts pour éliminer la pauvreté et aident leurs peuples à réaliser la prospérité socio-économique.

Lors de son allocution, le Dr Syed Rizwan Ahmed, haut-commissaire pakistanais à Maurice, a estimé que c’est un honneur pour lui que son pays se soit associé à Maurice. « Le Pakistan a surmonté les grands défis de l’extrémisme et du terrorisme dans le passé. Ce nouveau gouvernement s’est engagé à porter le Pakistan à de nouveaux sommets », a déclaré Dr Rizwan Ahmed. Il a ajouté que le pays s’est lancé dans un programme économique très optimiste pour le Pakistan et le monde entier. Le travail du Premier ministre Imran Khan a été salué à Maurice. Il demande aux Mauriciens de prier pour que le gouvernement réussisse à amener le Pakistan au sommet.

C’était un moment de grande joie au siège de l’ambassade. Un gâteau décoré spécialement pour cette fête avec le drapeau du Pakistan a été coupé symboliquement en présence des expatriés pakistanais. Les enfants ont participé activement aux célébrations traditionnelles en entonnant des chansons folkloriques. Ils ont reçu des cadeaux et ont été très applaudis pour leur prestation. La cérémonie a pris fin par un somptueux déjeuner typiquement pakistanais.

Samaira Bhaureck, Pakistanaise, 5 ans à Maurice

Samaira Bhaureck, qui est avocate, s’est déplacée de Port-Louis uniquement pour ne pas rater l’occasion en or de rencontrer ses compatriotes pakistanais et vivre cette ambiance extraordinaire. Elle est accompagnée de son époux, Mohammad Reaaz Bhaureck qui est enseignant au collège Islamic de Belle-Rose. « Je suis très heureuse de m’être mariée à Maurice car c’est un pays merveilleux», se réjouit-elle. Elle saisit cette opportunité pour demander au gouvernement mauricien de faciliter des vols directs entre les deux pays. « J’ai accompagné mon épouse aujourd’hui pour dire au Pakistan que les Mauriciens sont avec eux », lance Reaaz. Il souhaite au Pakistan longue vie et plein de prospérité. « Jeevay Pakistan, Jeevay », scande-t-il.

Dr Farhad Kauroo, ex-président de Friends of Pakistan

Les trois filles du Dr Farhad Kauroo étudient actuellement à Lahore, en Pakistan. En décembre, il y avait accompagné sa fille cadette qui s’est inscrite à l’Allamah Iqbal Medical College. Selon lui, le pays est très sécurisé et il encourage les Mauriciens de faire une demande pour des bourses.

Fazlur Bhudye, ancien étudiant pakistanais

« Je suis présent chaque année à cette célébration et je suis fier  de nous associer avec le Pakistan et j’accorde tout mon soutien à ce pays », dit Fazlur Bhudye, un Mauricien qui a étudié au Pakistan. Ses nièces étudient en ce moment au Pakistan. Pour lui, le Pakistan est un pays très ouvert aux étudiants étrangers où on leur offre beaucoup de facilités.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah : «Nous fine faire boucoup sacrifices pou alle accomplir hadj»

Le hadj, un des cinq piliers de l’islam, est obligatoire au moins une fois dans …