mardi , 23 juillet 2019
Accueil / Actualités / À Curepipe, sur le site de l’ancien forum : faire ses courses dans des conditions difficiles
ANCIEN FORUM

À Curepipe, sur le site de l’ancien forum : faire ses courses dans des conditions difficiles

Le Forum à Curepipe a été complètement démantelé pour cause de délabrement et sera reconstruit sur place. Mais les habitants de Curepipe  sont toujours dans l’attente presque
5 ans déjà depuis la pose de la première pierre.

Au départ, les maraîchers et les marchands de vêtements, entre autres, ont tous été relogés dans une structure érigée sur le parking du Forum pour quelques mois seulement. Mais voilà que 5 ans après, rien n’a été fait. Les marchands se plaignent de la chaleur et d’un manque d’ouvertures. Ce qui les irrite le plus : la mairie a offert des places à des marchands à l’arrière de la gare du sud, avec toutes les facilités pour le transport. Or ici, il n’y a pas d’abribus ;  ce qui cause problème pour ceux qui attentent le bus, soit sous le soleil ou la pluie.

Témoignages

Hassam Rhyman, consommateur

Chaque samedi il vient acheter des légumes à la foire. « Je ne peux pas me plaindre, sauf que pour aller prendre le bus, c’est un peu loin. Il est triste que la municipalité n’a pas encore fait construire un abribus pour le public, » dit-il.

Chanel Etowar, consommatrice 

Elle vient à la foire chaque samedi sauf si elle est  en voyage. Je souhaite que les prix ne vont pas changer pendant la période des festivités », dit-elle.

Suman Bachoo, consommateur

« Souhaitons qu’aucun cyclone ou que les fortes averses ne viennent tout chambouler, » a-t-il déclaré.

Noorbi Ramjauny, vendeuse des achards

C’est en vendant des achards fait maison qu’elle gagne sa vie. «  On souffre un peu de la chaleur. Par contre, je ne peux me plaindre de la vente de mes produits. J’ai une bonne clientèle qui me fait confiance, » avoue-t-elle.

Shireen Heeshady, marchande de vêtements 

Elle nous raconte ses difficultés pour trouver preneur pour ses articles. Elle regrette l’absence de l’ancien Forum, là où le travail était meilleur. « Aujourd’hui, c’est jour de foire. Donc,  il y a plus de gens. Mais autrement, le public est moins nombreux. À l’ancien Forum, les affaires allaient mieux.  Combien de temps encore allons-nous devoir attendre ? Car notre situation s’empire de jour en jour, » se plaint-elle.

Swadeka Mosafeer, vendeuse  du prêt-à-porter

Elle  estime que la vente de vêtements se fait au ralenti.   « Je ne dirais pas que je ne gagne pas ma vie, mais ce n’est pas aussi facile. Nous travaillons loin du centre-ville. La municipalité a offert un lieu de travail  au centre de la ville à des ex-marchands de rues. Ici, je dois attendre le dernier samedi du mois pour vendre mes vêtements ou des fois le passage des étrangers,» affirme-t-elle.

Pradeep Bholah, marchand des vêtements

Il fustige les responsables de la municipalité pour une promesse non-tenue. Ce qui a un impact négatif sur les ventes. «D’abord, il faut demander au maire de la ville ou en est-on avec  la promesse que la municipalité nous a faite. Cela a été un rêve pour nous. Mais au réveil, il est brutal car le travail ici est très dur, » souligne-t-il.

Commentaires

A propos de Fareed Dean

Ceci peut vous intéresser

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah : «Nous fine faire boucoup sacrifices pou alle accomplir hadj»

Le hadj, un des cinq piliers de l’islam, est obligatoire au moins une fois dans …