mercredi , 16 octobre 2019
Accueil / Actualités / 9th Bangkok Gymnastics Moose Games 2019 : Arshiya rafle trois médailles d’or et une médaille de bronze
Arshiya Hassarup

9th Bangkok Gymnastics Moose Games 2019 : Arshiya rafle trois médailles d’or et une médaille de bronze

12 ans et 12 médailles à son actif alors que cela ne fait que deux ans qu’Arshiya Hassarup s’est initiée à la gymnastique. C’est en Thaïlande qu’elle a représenté fièrement notre pays. De retour jeudi, elle nous raconte son fabuleux exploit.

Les quatre médailles ne pèsent pas lourd au cou d’Arshiya qui a l’habitude de truster les lauriers dans des compétitions nationales. Toutefois, c’est la première fois que la jeune fille, âgée seulement de 12 ans, participe à une compétition internationale. Elle a remporté trois médailles d’or et une médaille de bronze lors des «9th Bangkok Gymnastics Moose Games 2019». C’est une fillette pétillante de vie et confiante en elle-même qui a la tête bien sur les épaules qui nous explique avoir énormément travaillé pour arriver jusqu’au sommet.

Arshiya s’est mise à la gymnastique à l’âge de 10 ans. En l’espace de deux ans seulement, elle a déjà atteint le niveau 3 et remporté sept médailles d’or et une médaille d’argent lors des compétitions nationales. « Chaque année, je participe à la compétition nationale dans mon club de gym à Grand-Baie et je remporte la médaille d’or », nous dit-elle fièrement.

« Quand j’ai appris la nouvelle (Ndlr: sa participation à la compétition en Thaïlande), j’étais très contente et je me suis dit que je ne disposais que de trois mois pour m’entraîner davantage », confie-t-elle. C’est ainsi que notre gymnaste a travaillé d’arrache-pied pour être au top le jour J. Accompagnée de sa maman, Aliyah, et de sa grand-mère, Zuleikhah, la jeune fille s’est envolée le 27 mars pour Bangkok.  «  Ma fille a su garder un équilibre entre l’école, la madrassah et les cours de gym. Elle pratique aussi le taekwondo et excelle vraiment dans tous les domaines. Elle a dû s’entraîner trois fois par semaine, deux heures au club et une heure tous les jours à la maison. Ses efforts ont été fructueux  avec la volonté de Dieu », nous raconte la maman, toute émue.

Surmonter le stress

Confiantes, Aliyah et Zuleikhah ont toujours eu foi dans le potentiel d’Arshiya.

« Arshiya a toujours eu une grande complicité avec sa grand-mère. C’est son petit-enfant préféré et elle est très fière d’elle et de son parcours. Du haut de ses 60 ans, elle a voulu faire le déplacement pour encourager sa petite-fille. Elle savait qu’elle allait rendre fière la famille ainsi que l’île Maurice aussi», nous confie Aliyah.

À l’annonce des résultats, la mère d’Arshiya nous raconte qu’elle était tellement stressée qu’elle ne s’était même pas rendue compte que sa fille était médaillée d’or dans trois épreuves.

« J’avais mal au ventre car la pression sur elle à un si jeune âge était terrible. Quand on a donné les résultats, j’étais un peu abasourdie et c’est la maman d’une autre participante qui m’a appris qu’Arshiya avait remporté autant de médailles », laisse-t-elle entendre.

C’est le 31 mars qu’Arshiya a concouru dans les épreuves sol, poutre et saut de cheval au cours desquelles elle a raflé trois médailles d’or. Aux barres asymétriques, elle a remporté la médaille de bronze.

«  Je m’attendais à remporter la médaille d’or au sol, mais pas vraiment quatre médailles, dont trois en or. Si je suis là, c’est grâce à mon oncle qui a su détecter ma souplesse et mon potentiel dès mon plus jeune âge et qui a proposé à mes parents de me mettre à la gymnastique », raconte Arshiya.

Un événement suivi en direct par la famille via WhatsApp

Caché dans l’ombre, mais tout aussi fier, Reza, le papa d’Arshiya, a suivi l’événement de loin via son smartphone sur WhatsApp.  «  Je me suis levé à 3 heures du matin à cause du décalage horaire et je suis resté connecté sur mon téléphone pour savoir ce qui se passait. Quand j’ai reçu le premier message «  1 en or » puis « 2 , 3 l’or », j’ai crié dans toute la maison tellement j’étais content et j’ai réveillé mes deux autres enfants. J’ai envoyé un message aussi à mes proches qui attendaient les résultats. Je n’osai pas y croire », raconte le père de famille.

Mauritius Gymnastics Federation : vers un avenir prometteur

Son triomphe, Arshiya le doit également au Grand-Baie Gymnastique Club et à ses entraîneurs, Bhrij Luchtmun et Soodarshansingh  Sohun. Ses parents nous racontent que ces derniers ont toujours fondé beaucoup d’espoir en elle, car ils avaient déjà flairé son talent. Aujourd’hui, Arshiya fait la fierté de son club mais surtout de la Mauritius Gymnastics Federation (MGF) qui participe pour la troisième fois à ces jeux mais remporte pour la première fois autant de médailles. Ireshan Sookalingum et Megane Esther Gracieuse, deux jeunes gymnastes ont également participé à la compétition qui en comptait environ 1000 participants issus des pays d’Asie. La famille Hassarup remercie Dieu, les coachs sportifs, Samir Ahmed, ses deux enfants Haniya et Allaouddeen – qui font du taekwondo – et tous les membres de la famille. « La clef du succès de ma fille, c’est avant tout le fait qu’elle est entourée d’une famille solidaire et unie. Nous avons tous contribué à son succès, car nous avons avancé ensemble main dans la main pour l’emmener au sommet », concluent les parents de la jeune fille.

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

MMM

MMM : le BP finalise la liste des candidats

La liste des 60 candidats du Mouvement Militant Mauricien (MMM) pour les prochaines élections a …